semen-contra

Dans la pharmacopée traditionnelle caribéenne il y a une plante, qui m’a toujours fasciné par son nom vernaculaire qui sonnait tellement latin, le semen-contra ! C’est plus exotique que zèb a vè, je trouve ! On l’appelle aussi ailleurs yerba santa, paico (en Colombie), wormseed (en Dominique), apazote ou epazote dans d’autres pays de langue espagnole ! Au Brésil on l’appelle mastruz ! Il y a même un groupe musical appelé Mastruz com Leite. semen contra et lait, littéralement !

C’est une plante médicinale digne de figurer dans le jardin des plantes médicinales

Etant petit-fils de gadédzafè je devrais en savoir des tonnes à son sujet ! In vivo et in vitro ! Semen-contra ça rime si bien avec amen, et spiritu tuo, sicut in caelo et in terra,  in excelsis deo et vade retro satanas !

Mais semen-contra pour moi ça évoque aussi  la tisane de chiendent, qui précédait le thé de semen-contra, purge à  l’huile de ricin, huile de carapate passée sur le corps, huile de foie de morue, la vitamine B12 et le fameux fortifiant: la   quintonine ! Ca me ramène aussi aux lavements, au quinquina, au Vicks, au Baume Saint-Bernard. A la lune descendante: semen-contra, ou plutôt Chenopodium ambrosioides  L, puisque tel est le  nom scientifique de l’animal,   appelé aussi ambroisie, thé du Mexique, voire  chénopode vermifuge ! Semen-contra fait détaler ascaris et fait fuir les chauves-souris (les guimbos quoi) !

On dit la plante excitante, antispasmodique (empêche les spasmes musculaires), emménagogue (facilite le flux menstruel) , béchique (guérit la toux) , vermifuge nématicide (détruit ou expulse les vers intestinaux) ! Bon pour résumer dans ce qui m’intéresse ici l’herbe à vers a de grandes et multiples vertus mais moi je ne la connais que comme vermifuge ! Et dans mon esprit semen-contra est devenu le mot magique ouvrant d’autres espaces. En fin de cycle après la purge on pouvait enfin avoir droit à la cure de pastèque et de mangue !

Le thé de semen-contra se donne trois jours après la pleine lune sinon le ver solitaire fait venir toute sa famillle et alors vous êtes infesté de vers ! J’en ai pris au moins jusqu’à l’âge de douze ans si ma mémoire est bonne ! Pourtant je lis partout qu’il ne faut pas en donner aux enfants avant l’âge de douze ans ni aux femmes enceintes !

D’ailleurs le TRAMIL qui travaille sur les plantes endémiques de la Caraïbe lui consacre une page

2 réflexions sur “semen-contra

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s