il est minuit docteur schweitzer

le-docteur-albert-schweitzer-1875-1965-marchant-1963-dans-enceinte-hopital-lambarene-exercait_1_730_449

Le bon docteur Schweitzer, je dis bon, par habitude, comme on dirait le bon saint Vincent de Paul  car c’est ainsi que je me souviens de lui, était un alsatien docteur en philosophie, docteur en théologie, puis pasteur et enseignant qui à l’âge de 30 ans se décida à étudier la médecine pour pouvoir concilier évangélisation et médecine dans la brousse africaine, dans ce qui s’appelait encore l’Afrique Equatoriale Française (maintenant le Gabon). Je m’en souviens car j’étais jeune philatéliste et que je collectionnais les timbres du monde entier (je me souviens de noms de pays comme Suomi, Magyar Posta, Polska, Sverige, Hellas).

vue_hopital

Plus tard, bien plus tard vers 1967, voyageur immobile, je chantais avec les Petits Chanteurs  d’Estampuis le générique du feuilleton Signé Alouette tout en regrettant que ma Guadeloupe natale n’apparaisse pas dans la chanson :

Chandernagor, Tananarive, Colorado, le Nevada ! Chandernagor ! Tananarive
Le Labrador et les deux rives
Le Mikado, le Canada !
Nez au vent, mine fière !
Ils étaient trois amis!
Il y avait Jean, il y avait Pierre !
Et y avait Petit Louis !

Ils rêvaient d’aventures et de mystères
De grands voyages qui n’ont pas de fin
Allons ! Disaient-ils, au bout de la Terre
Tous trois ensemble et la main dans la main !

Chandernagor ! Tananarive
Colorado, le Nevada !
Le Labrador et les deux rives
Le Mikado, le Canada !
Nez au vent, mine fière !
Ils étaient trois amis!
Il y avait Jean, il y avait Pierre !
Et y avait Petit Louis !

Tant bien qu’un jour
à force de le croire
Ils décidèrent enfin de partir
Trois pains à manger
la gourde pour boire
Et rendez-vous…
Dans la rue des Martyrs !

Chandernagor, Tananarive
Colorado, le Nevada !
Le Labrador et les deux rives
Le Mikado, le Canada !

Mais je savais aussi qu’aux environs de Lambaréné, près du fleuve    Ogooué, il y  avait un dispensaire dans lequel un homme dont la philosophie résidait en ces mots simples, respect de la vie, qui avait un pélican appelé Persifal comme dans Wagner soignait tous ceux qui se présentaient et en particulier les lépreux et ceux atteints de malaria !  Pour quelle raison Albert Schweitzer, ce prix Nobel de la Paix 1952, né en  1875 à et décédé en 1965 fait-il partie de  ma mémoire ?

 

Certes il y eut un livre de Gilbert Cesbron, avec le titre  « il est minuit Docteur Schweitzer » mais je ne me souviens pas l’avoir lu. J’ai pourtant lu Chiens perdus sans collier à l’école. Il y eut une pièce qui commençait justement par « il est minuit Docteur Schweitzer » mais je ne me souviens pas l’avoir vue ! Il y eut même  un film en noir et blanc de 1952 avec le même titre « il est minuit Docteur Schweitzer » mais je doute l’avoir vu lui aussi. Je sais que Jeanne Moreau y jouait le rôle de sa femme  Hélène Bresslau avec qui il avait fondé l’hôpital en 1913 ! Il n’y avait pas d’heure pour le Dr  Schweitzer qui recevait à toute heure et soignait gratuitement. Comme il était aussi pasteur, docteur en philosophie, docteur en théologie et  organiste spécialiste de Bach, sa secrétaire devait le rappeler à l’ordre pour qu’il aille se coucher et se reposer  !

Maintes fois il a été revisité comme en 1995 dans le film Le grand Blanc de Lambaréné du camerounais    Ba  Kobhio car c’était un personnage clivant, ambivalent comme l’étaient beaucoup d’hommes de l’ère post-colonialiste, des hommes de leur temps que finalement je ne peux juger avec mon regard d’aujourd’hui. Le docteur Schweitzer, une icone africaine, de  Augustin Ediane, Fayard le dépeint comme un guérisseur respecté au Gabon, aimant ce pays puisqu’il choisit d’y être enterré à sa mort, près e l’enroit où reposent les cendres de sa femme décédée en 1957 et  avant elle sa collaboratrice depuis 1925 Emma Haussnecht décédée en 1956! et qui bien qu’il soit contre la médecine traditionnelle il avait ce supplément d’âme qui faisait qu’il était respecté malgré ses accès de colère proverbiaux et sa croyance forte en la supériorité de l’homme blanc. Nous sommes tous frères, mais disait-il moi je suis le grand frère, le frère aîné ! De 1924 à 1965 il devait passer 40 ans en Afrique se rendant en France régulièrement pour réunir toujours plus de fonds pour pérenniser son oeuvre et  accomplir sa tâche, avec son éternel casque colonial vissé sur la tête mais comme dit un proverbe gabonais : « la main qui donne est toujours au-dessus » !  Dans son ouvrage  A l’orée de la forêt vierge (1923) il évoque les années pionnières avant la guerre et les difficultés rencontrées avec les autorités française dans la mesure où étant alsacien il était réputé allemand ce qui lui valut lui comme sa femme d’être interné civil jusqu’à la fin de la guerre dans le sud de la France. Leur fille unique Rhéna Schweitzer naît en 1919 et après avoir administré l’hopital apres la mort de ses parents décède en Californie en 2009

Schweitzer, qui était aussi le grand-oncle de Jean-Paul Sartre, était un fundraiser, un leveur de fonds redoutable, il faisait sponsoriser son hopital par ses concerts de Bach, un pionnier de la médecine humanitaire avant l’heure. Même s’il avouait être devenu « médecin pour pouvoir  travailler sans parler » il est bien évident qu’il ne séparait jamais évangélisation de médecine. Les deux étaient intiment liés  : Bible et bistouri ! Engagé qu’il était dans un dialogue  permanent, qui respectait les croyances de l’autre d’autant plus que lui-même en temps qu’alsacien était un peu de France et un peu d’Allemagne. Aurait-il apprécié cette chanson Lambarena qui allie Bach et le Gabon ? Je l’ignore mais moi j’ai apprécié en tout cas l’effort de Pierre Akendegué !

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s