Cassius Clay et Mohammed Ali

9 juin 2016 21:00
L’un de mes grands hommes vient donc de disparaître ! Je l’ai connu Cassius Clay, il est mort Mohammed Ali. J’avais 12 ans quand il s’est converti à l’islamisme en 1964. C’était selon lui the greatest, le meilleur, le plus grand. Je me souviens de « I float like a butterfly, I sting like a bee » !  Je me souviens aussi de ses adversaires comme Sonny Liston, George Foreman, du match à Kinshasa au Zaïre, le 30 octobre 1974, le jour de mes 22 ans. A l’époque j’habitais à New York et même si je savais ou se trouvait le Madison Square Garden je n’y suis jamais allé car je n’ai jamais vraiment aimé la boxe. Il y avait une autre raison : je comprenais bien que Cassius Clay refuse son nom d’esclave mais je ne comprenais pas en quoi s’appeler Mohammed Ali changeait grand-chose à la chose puisque musulmans comme chrétiens avaient participé à la traite atlantique. Mais tout cela était accessoire car pour moi il incarnait l’orgueil noir. Je me souviens quand il a refusé de faire son service militaire. Oui c’était l’un de mes role models. Black est devenu beautiful avec lui, avec James Brown. Une beauté moins policée que celle de Sidney Pottier, voire de Harry Belafonte ! Plus tard Malcom X est venu avec un discours bien plus théorisé, politique ainsi qu’Angela Davis ! Respect comme dirait Otis Reeding, Respect !