le business de l’irrationnel aux Antilles dans tous ses états

encens4

Dimanche, Jour du Seigneur ! Yékrik ! L’occasion de porter un éclairage sur  un adjectif qualificatif qui réunit bien 99 pour cent des Antillais ! Yékrak ! Mon premier  sé on bel madanm, mon deuxième ka sousé san moun ! Mon tout  sé on moun ki ni la fwa ! Pendant que vous réfléchissez sept petites secondes, pendant que la moelle épinière chauffe, un petit divertissement pour vous mettre à contre-sens de la voie !

il était une fois une marchande de foie qui vendait du foie dans la ville de Foix. Elle se dit: « ma foi, c’est la première fois et la dernière fois que je vends du foie dans la ville de Foix. »

Alors la réponse !  Mystiques ! Les Guadeloupéens ont la foi ! Ils sont magico-religieux ! Quel que soit le dieu, la dénomination, l’enseigne il faut qu’ils croient en quelque chose de surnaturel, de supernatural comme ils disent en anglais! Il leur faut leur charge thérapeutique d’irrationnel ! C’est inscrit dans leur code génétique, dans leur code rhizomatique créole ! Mais la foi ne se trouve pas encore dans les supermarchés ni dans les boulangeries ni dans les tabacs ! C’est pour cela que pour répondre à cet appétit dévorant d’au-delà  et de superstitieux un nombre impressionnant de  communautés cultuelles s’est mis en place avec le temps dans l’archipel karukérien. Modernité, fiscalité et réglementation du code des impôts obligent, ces communautés cultuelles se sont regroupées sous formes d’associations ou d’entreprises individuelles et sont ainsi devenues  des sociétés qui peuvent appartenir à plusieurs types de catégorie juridique : association déclarée, congrégation, paroisse hors zone concordataire, etc. Elles évoluent dans le secteur Services collectifs et l’activité  Activités des organisations religieuses correspondant au code NAF 9491Z qui comprend:

  • les activités des organisations religieuses ou des particuliers fournissant des services directement aux fidèles dans les églises, mosquées, temples, synagogues ou dans d’autres lieux (dojos, ashrams, etc)
  • les activités des monastères, des couvents et des institutions similaires
  • les activités de retraite religieuse
  • les services religieux liés aux funérailles

Ce code 9491Z ne comprend pas par contre :

  • les activités éducatives assurées par ces organisations (cf. 85)
  • les services de santé fournis par ces organisations (cf. 86)
  • les activités d’action sociale exercées par ces organisations (cf. 87 et 88)

Comme produits associés à ce code on a

  • 94.91.10 Services fournis par des organisations religieuses

Un autre code, le code  913A représente lui les activités culturelles des organisations religieuses ou similaires, la catéchèse la célébration et l’organisation des différents cultes, les activités monastiques et similaires.

Certains avantages non négligeables sont accordés aux associations cultuelles, notamment :

  • la possibilité de recevoir des donations et des legs ;
  • et l’exonération de la taxe foncière sur les propriétés bâties.

Les associations cultuelles doivent être composées d’au moins :

  • 7 personnes dans les communes de moins de 1 000 habitants ;
  • 15 personnes dans les communes de 1 000 à 20 000 habitants ;
  • 25 personnes dans les communes de plus 20 000 habitants.

Ces personnes doivent être majeures et domiciliées ou résider dans la circonscription religieuse.

Si par suite de démission, de décès ou pour tout autre motif, le nombre de membres descend en dessous du nombre minimum exigé, l’association doit effectuer une déclaration dans les 3 mois pour faire connaître la nouvelle liste des membres.
En Alsace-Moselle, , en Guyane ( régime juridique spécial en relation à la religion catholique qui repose sur une Ordonnance royale de Charles X du 27 août 1828), à Mayotte et Saint-Pierre-et-Miquelon, aux îles Wallis-et-Futuna, en Polynésie française et en Nouvelle-Calédonie, un droit local est en vigueur. Voir ici les différents régimes juridiques des cultes en outre-mer
Pour chacune de ces sociétés spécialisées dans la foi, l’au-delà en France au niveau national, on dénombre 18059 concurrents. Comme c’est un marché je dois parler de concurrence c’est normal ! Il y a des entreprises qui vivent des phases de croissance et d’autres qui périclitent c’est la loi du market, la loi de l’offre et de la demande ! Donc reprenons : Si l’on en croît le site spécialisé dans les entreprises Managéo  on  compte actuellement  239 (221 pour la Guadeloupe, 16 pour Saint-Martin et 2 pour St Barth) de ces entreprises appartenant à l’activité association religieuse au niveau du département Guadeloupe, pour un total de 934 pour tous les outre-mers (221 en Guadeloupe 97-1, 225 en Martinique 97-2, 209 en Guyane 97-3, 235 à la Réunion 97-4, n.c. Saint-Pierre et Miquelon 97-5, 26 à Mayotte 97-6,  2 à Saint-Barthélémy 97-7,  16 à Saint-Martin 97-8, n.c. à Wallis et Futuna, 98.6, n.c. en Polynésie Française, 98.7, n.c. en Nouvelle-Calédonie, 98.8) ce qui place le business mystique dans un contexte concurrentiel compliqué, si on prend en compte uniquement la liste des communautés cultuelles de Guadeloupe ayant pignon sur rue (j’entends par rue Infogreffe ou Managéo ou JO  associations) mais il faut bien se dire qu’il y a de nombreuses communautés informelles, de nombreuses entreprises individuelles enregistrées sous le vocable Autres activités de service ou Autres Services Personnels n.c.a. sous le code NAF 9609Z. C’est dans le  domaine de la voyance, de la cartomancie, du spirituel, du philosophique qu’on peut retrouver toute une panoplie de gourous, médiums, guérisseurs, astrologues, spirites, sorciers et exorcistes qui ne sont pas forcément répertoriés dans les statistiques bien qu’ intimement liés au marché de la foi.

Pour ne s’en tenir qu’à celles officiellement regroupées sous le vocable je trouve pour la seule ville de Saint-Claude (ville de 10587 habitants selon les dernières statistiques de l’INSEE) 8 établissements (huit enseignes) (alors que la Guadeloupe comptait dans ce même recensement 400186 habitants à comparer  avec par exemple le département de Charente-Maritime qui comptait selon l’Insee  637089 habitants et la ville de Saintes 26731 habitants : le département ne compte que 67 entreprises répertoriées sous le code NAF 9491Z ) classés selon leur date d’inscription au répertoire Sirene. Voici à titre d’exemple l’offre de foi/spiritualité existante à Saint-Claude :

  1. ASSOCIATION DIOCESAINE DE LA GUADELOUPE. (1950): 45 établissements dont à Saint-Claude PAROISSE ST AUGUSTIN, PRESBYTERE,  ST CLAUDE, 97120,  SAINT CLAUDE (1983)
  2. ASS LOCAL CULTE TEMOIN JEHOVAH ST CLAUDE ,SALLE ROYAUME TEMOIN JEHOVAH, RUE DE MADAME DE MONTERAN, 97120,  SAINT CLAUDE (1 mars 1995)
  3. ASS LOC CULTE TEMOIN JEHOVAH B TERRESU, SALLE ROYAUME TEMOIN JEHOVAH, LIEU DIT MORIN , 97120,  SAINT CLAUDE (1 avril 1995)
  4. COMMUNAUTE CHRETIENNE LIBRE PLEIN EVAN, MAISON ESDRAS JEAN-PAUL, RUE LEANDRE SULLE, CHOISY, 97120,  SAINT CLAUDE (1 janvier 1996)
  5. CIEL OUVERT, CHOISY, RUE LEANDE SULLE, 97120,  SAINT CLAUDE (3 octobre 2003)
  6. ASS ORTHODOXE ANTIOCHIENNE ST GEORGES, MAISON BOUCHER, CHEMIN DE FOND VAILLANT, 97120,  SAINT CLAUDE (depuis 12 juillet 2012)
  7. VERITABLE EGLISE CHRETIENNE JESUS CHRIST ,CABRE ,20 LOTISSEMENT GABRIEL CABRE, 97120,  SAINT CLAUDE (depuis janvier 2013)
  8. DIFFUSION FOI ESPERANCE CHARITE DIFFUSION F.E.C , CITE HUGUES DESPOINTES, DUCHARMOY, 54 RUE DES FUSCHIAS, 97120,  SAINT CLAUDE (depuis 23 janvier 2013)

Si l’on consulte le JO Associations on compte en  Guadeloupe 457 annonces d’associations enregistrées sous le vocable Activités religieuses, spirituelles ou philosophiques. De ces 457 on en compte 6 basées sur Saint-Claude : Véritable, Diffusion foi et Espérance, La source renouveau charismatique, la chapelle Notre Dame de Papaye, Fondement sur le Roc, Association Orthodoxe Antochienne de Saint Georges en Guadeloupe. il nous faut donc rajouter aux huit premières déjà listées  ces 3 autres :

9. LA CHAPELLE NOTRE DAME DE PAPAYE

10. FONDEMENT SUR LE ROC

11. LA SOURCE RENOUVEAU CHARISMATIQUE

Et ce n’est sans doute pas terminé puisque

a) Je n’ai pas consulté toutes les fiches concernant toutes les dénominations, toutes les enseignes disponibles sur le marché mais on voit bien que certaines sont présentes sur toutes les 32 communes de Guadeloupe alors que d’autres ne le sont que dans une ou deux. On voit aussi qu’il y a une lutte entre différentes églises évangéliques qui sont par le nombre les plus nombreuses. voilà ce qu’un rapide coup d’oeil m’a fait repérer. il est possible qu’il y ait à Saint-Claude une filiale des entreprises suivantes et s’il n’y en a pas sur place les fidèles peuvent se déplacer à leur lieu de culte

  • l’Ancien et Mystique Ordre de la Rose-Croix (AMORC)
  • l’Assemblée de Dieu  Les Abymes (mai 1986)
  • l’association du Temple de Changy (Capesterre-Belle-Eau)
  • ASSOCIATION CULTUELLE LECTORIUM ROSICRUCIANUM GUADELOUPE (ECOLE INTERNATIONALE DE LA ROSE CROIX D’OR) (Baie-Mahault)
  • Association SUKYO MAHIKARI (Les Abymes)
  • la Communauté cultuelle israélite de Guadeloupe   Le Gosier (janvier 1989)
  • l’Eglise Adventiste du Septième Jour , Les Abymes, (nov 2003)
  • l’Eglise Evangélique de la Guadeloupe « le salut pour tous », Les Abymes (janvier 1978)
  • EGLISE METHODISTE ANTILLES GUYANE (Saint-Martin)
  • Association les Apôtres de l’Amour Infini, Pointe-Noire, (avril 1977)
  • l’Eglise Protestante Unie de France, Communion Luthérienne et Réformée.
  • l’Eglise Universelle Dieu Monde
  • Association Caribéenne Eglise de Jésus-Christ des Saint Derniers Jours, Les Abymes, (juin 2006)
  • Making Disciples for Christ – Faire des disciples pour le Christ , Baie-Mahault, (juillet 2014)
  • Association des Musulmans de la Guadeloupe, Le Gosier, (juin 2005)
  • Coeurs Vaillants Ames Vaillantes, Pointe-à-Pitre (1978)
  • Communauté Religieuse Dominicaine, Pointe-à-Pitre (janvier 1980)
  • Mission Baptiste Antilles Françaises, Le Gosier (novembre 1964)
  • Association Mission des Indes Occidentales (1 décembre 1953), Capesterre-Belle-Eau
  • Communauté Evangélique Pentecôte (1993) Petit-Canal
  • Alliance Biblique des Antilles (1996) Les Abymes
  • Eglise Apostolique de Jarry, Baie-Mahault 1998
  • Eglise de Christianisme Céleste, Les Abymes, chez madame Blondou Annette (décembre 1992)
  • Eglise de Dieu Vallée de la Bénédiction, Sainte-Anne chez mr Gob Paul
  • Eglise Evangélique Dieu d’Amour, chez madame Galvan Céline, Morne-à-l’eau (février 2004)
  • Eglise Evangélique Vie en Jésus-Christ, Baie-Mahault, novembre 2000
  • Association Témoins de Jeovah,  Sainte-Anne (1980)
  • Eglise Bethel AEFPC (Assemblée Evangélique Foi Vivante et Paix en Christ)

b) je n’ai pas recherché systématiquement les nombreuses officines de voyance et autres activités de services où se retrouvent les spécialistes de travaux occultes et ésotériques tels le médium, sorcier, cartomancien, guru, exorciste, guérisseur, magnétiseur, radiesthésiste, télépathe, chamane, marabout, spirite qui  font florès. Même s’il est stipulé sur les listes  de ces entreprises que « le voyant Medium ne fournit pas de diagnostic médical, ou des consultations liées à la santé » il est évident que ce type de consultation a lieu

c) le site Managéo analyse ce secteur  NAF 9491Z comme se trouvant dans  « un contexte concurrentiel compliqué » et chiffre le nombre d’entreprises évoluant sous le parapluie « activités des organisations religieuses »  au niveau national à 17747 et en Guadeloupe à 883.

d) je n’ai vu aucune association liée au culte vaudou haïtien ni à celui du candomblé brésilien ou de la santeria cubaine dans la liste des associations. Etrange !

e) certaines associations sont enregistrées sous le code NAF 9499Z regroupant Autres organisations fonctionnant par adhésion volontaire . Se retrouve dans ce cas par exemple l’Eglise Vieille Catholique Romaine Langue de France et des Antilles, Petit-Canal, (octobre 2003)

f) L’Eglise Catholique Apostolique romaine est un peu un cas à part vu son ancienneté. il y a des associations paroissiales sont regroupées sous le nom de l’Association diocésaine  de la Guadeloupe  qui comprend 46 entités parmi lesquelles les 43 paroisses de Guaeloupe. Les curés, vicaires, aumoniers qui officent au sein de ces paroisses  ont des origines diverses : spiritain, rédemptoriste, Société du Verbe Divin, Voluntas Dei, Pères de la Salette, Institut Missionnaires des Amis du Christ, Missions Africaines de Lyon, Monfortain

g) les congrégations   qui tout en étant au code  9491Z sont enregistrées sous la forme juridique congrégation ou sous celle de paroisse hors zone concordataire et soit comme les autres sous le régime juridique « association déclarée » : comme la Congrégation des Soeurs Dominicaines de Sainte Catherine de Sienne, Le Moule, (février 1957), la Congrégation Saint-Joseph-de-Cluny, Basse-Terre ainsi que son alter ego qui fonctionne sous l’enseigne Saint Joseph de Cluny , PROVINCE ANTILLES GUYANE

h) où sont les gadédzafè, les kenbwazè, les mowfwazé et autres gérisè?

Il apparaît à travers ces quelques données rapides, et forcément fragmentaires, que le spirituel est sacré  aux Antilles et que le marché doit être fructueux. Car s’il ne l’était pas il n’y aurait pas autant d’entreprises à se positionner pour y acquérir une part de marché. Une autre donnée découle de cette observation. Le besoin de paradis, la peur de l’enfer, les pertes de repères, je ne sais bien ce qui motive le recours au surnaturel à ce point. Ils font appel à ces exorcistes d’un nouveau type (il y a encore le traditionnel  prêtre  exorciste  comme dans le cas de l’Eglise Apostolique Œcuménique Vieille Catholique (EAOVC) pour libérer de maux inexplicables dont  souffrent certains antillais dans leur corps et leur âme. Mais s’il y a recours c’est qu’il y a compensation. Je ne crois pas que quelqu’un puisse investir à fonds perdus dans de telles entreprises. Si on finance ces églises c’est qu’elles sont rentables pour ceux qui les fréquentent. Si on ouvre ces églises c’est qu’elles sont rentables pour ceux qui en sont les responsables, c’est la fameuse théorie de l’Homo oeconomicus chère à Pierre Bourdieu

Toutes ces sociétés s’appuient dans leur communication sur la Bible, le Coran et le Bhagavad Gita et autres livres sacrés.  Que leurs leaders s’auto-désignent voyant, médium, sorcier, cartomancien, guru, exorciste, guérisseur les spécialistes de  travaux occultes font florès pour vous proposer, désenvoutement, exorcisme, purification de lieux !

Qu’ils utilisent l’eau bénite, le sel bénit, l’huile bénite, la médaille bénite, le crucifix, les prières (neuvaines, trentaines)

Qu’ils utilisent des bougies, des pentacles de l’abbé Julio, des huiles d’onction

qu’ils utilisent les rituels ou les soins énergétiques

les marchands de foi ont remplacé les marchandes de foie. Bientôt peut être sur Amazon ou Ebay vous pourrez faire votre plein de superstitions et d’irrationnel comme on fait son plein d’essence, acquérir en toute sécurité aux enchères  une cure de dépossession, une cure de désenvoûtement, un nettoyage complet de l’âme et du corps online sous le haut patronage de Notre-Dame de Guadalupe, alliée des exorcistes

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s