não sou da fé, não sou do santo, sou do mundo mas adoro quem gira !

Un jour sur Facebook un flâneur me demande en voyant des photos où je portais autour du cou un énorme collier jaune de perles jaunes si j’étais da fé, do santo. En d’autres termes si j’étais adepte du candomblé. Je lui faisais peut-être penser à un pai-de-santo ! Mais non, lui répondis-je, je suis du monde ! J’aime tout ce qui tourne des adeptes du candomblé aux derviches tourneurs ! Pour revenir à ce fameux « colar de contas amarelas » j ‘en avais acheté deux dans un magasin au Pelourinho à Salvador, un en perles bleues et blanches  et un autre en perles jaunes. Je lui ai répondu que non, que je les portais seulement parce que je trouvais ça beau !

troisjanvier2010

J’ai alors compris que porter ces colliers autour du cou équivalait à un acte de foi liturgique comme celui de porter au cou une croix ou la main de Fatima ! Je n’ai plus ces colliers. J’en ai fait cadeau depuis ! ils continuent leur oeuvre sans moi !

 

Un jour je décidai d’aller faire un tour dans un terreiro pour voir. J’aurais pu aller à Cabula, j’aurais pu aller à Liberdade, j’aurais pu aller à Engenho velho voir le terreiro e Ilé Axé Odê de Mãe Aice de Oxossi, qui repose dorénavant dans l’orun mais qui coordonnait la fête de Iemanja au rio Vermelho;  je suis curieux par nature !

 

L’envie me prit de m’approcher du Gantois par la chanson de Dorival Caymni et parce que je connaissais quelqu’un qui habitait à deux pas d’un terreiro connu, le terreiro Ilê Iya Omi Axé Yamassê créé en 1849 dans le quartier Barroquinha puis déplacé à Federação et plus connu depuis sous le nom de Gantois !

Ce terreiro est issu de la scission entre deux soeurs rivales de même sang (royal)  qui après la mort de la iyalorixa en charge se disputaient le pouvoir. Ce terreiro premier existait depuis le 18eme siècle  et se nommait Ilê Ana Intile. De lui dérivent aussi d’autres terreiros comme celui de Casa Branca et bien d’autres.

En 1849 Maria Julia da Conceição Nazaré est la première iyalorixa du terreiro do Gantois. Lui succède Pulchéria da Conceição puis à la mort de cette dernière le terreiro a été dirigé par la mae do santo (mère des saints) Mãe Menina do Gantois (1894-1986) de son vrai nom Maria Escolastica  da Conceição Nazaré, Iyalorixa (mère des saints), fille d’Oxum, du 18 février 1922 au  jour de sa mort le 1″ août 1986.

Je trouvais absurde de vivre à Salvador et de n’être jamais entré dans un terreiro. Il y a, seulement dans l’etat de Bahia, 2230 terreiros, imaginez ! Et je n’en avais jamais visité un. De plus Mãe Menininha do Gantois était morte 3 mois avant que moi je n’arrive à Bahia en novembre 1986.

A sa mort, après une période de deuil de 5 ans  c’est sa fille aînée Mae Cleusa Millet, fille de Nanã, qui était médecin (obstétricienne) qui mit fin à sa carrière pour se consacrer à partir de 1991 au terreiro.

Le travail d’une mère des saints consiste à être le guide spirituel  de sa communauté: elle fait des prévisions, joue aux buzios, donne des conseils et coordonne les rituels du candomblé. Cleusa Millet eut 4 enfants Alvaro Millet , Zeno Eduardo Millet , Monica Millet et Ana Carolina Millet.

A la mort de Mãe Cleusa le 15 octobre 1998, à l’âge de 67 ans, selon la ligne de succession traditionnelle  c’est Monica, sa fille aînée, âgée alors de 37 ans, percussionniste, qui aurait dû assumer le commando du Gantois mais elle s’y refusa. Après un an de deuil on laissa  aux orixas et aux buzios le soin de désigner une nouvelle iyalorixa du Gantois. Ce fut la benjamine des filles de Mãe Menininha, Mãe Carmem de  Oxaguian (née le 29 décembre 1928) qui prit la relève après plus de 3 ans de deuil sur le terreiro le 30 mai 2002 avec l’aide de ses deux filles Mãe Angela de Oxum et Mãe Neli de Oxossi. Elle  avait travaillé toute sa vie comme comptable, puis comme trésorière du Tribunal de Comptes de l’Etat de Bahia mais elle entreprit la mission que lui confièrent les orixas, mission que pourtant les buzios avaient confiée à la petite fille de Cleusa, alors adolescente.

Le candomblé do Gantois est donc un candomblé familial héréditaire dont la succession est assurée par la fille aînée  de chaque iyalorixa. Quand ceci n’est pas possible, soit parce que la iyalorixa en question n’a pas d’enfants soit que la personne à qui revient le trône ne souhaite pas l’occuper on fait appel aux orixas et aux coquillages buzios.

Ensuite il y avait ce nom français qui m’intriguait : Gantois ! Le nom d’un esclavagiste belge qui habitait ces hauteurs, le morne du Gantois. Le Terreiro do Gantois se trouve sur un morne, le Alto do Gantois au numéro 33 !  J’avais une connaissance qui habitait dans la montée. Par son intermédiaire je pus entrer et voir la responsable. Le temple était » em recesso ». Entre la fin février et le sabado  de aleluiah, le temple ferme traditionnellement et ne rouvre que samedi saint, veille de Pâques.

iansaorixa

Ce temple est connu pour un calendrier liturgique, le calendrier d’odun,  riche en commémorations !  Le jour du Corpus Christi (Jeudi-Saint) il y a la fête d’Oxossi, patron du terreiro, qui a des analogies avec saint Sébastien, fin mai début juin,, c’est le saint de l’abondance, de la fartura !  Vient ensuite la fête das Aguas de Oxala, vers la fin septembre, ensuite, la fête du Pilão de Oxaguian, saint de tête de l’actuelle iyalorixa. Puis viennent au mois d’octobre les fêtes d’Oxaluafã, Ogum, Ibeji, Obaluaiyé, Xango, Exu, puis en novembbre Nanã, Oxossi, Aibas, Ipeté, Baramin, Aguas de Iyémi, Presente.

Je suis venu justement visiter quand il n’y avait aucune activité cultuelle dans le terreiro. Ce n’était pas la haute saison de la prière, m’expliqua-t-on. Nous étions donc en basse saison de prière et je promis de revenir à la haute saison pour voir les activités mais jamais je ne revins. Mais ce n’est que partie remise ! Un jour com certeza subirei aquela ladeira !

Mae Meninha vit ans l’orun , sa fille mae Cleusa idem !

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s