Mamoudzou 28 degrés C sur l’île aux parfums d’hippocampe

RTEmagicC_Carte_reseau_web-2017-578X903.jpg

En phase préparation à J – 13. A 8H00 du matin il faisait exactement 28°C à Mamoudzou ! J’écoute Mayotte Première pour prendre le pouls de l’île hippocampe autant que faire se peut ! Je me suis documenté au préalable sur le site du CEFAN de l’université Laval au Québec, Canada, eh oui il faut souvent s’éloigner du point de référence pour avoir des informations linguistiques objectives et non biaisées, on peut ainsi mieux prendre son élan pour sauter dans un inconnu mieux appréhendé. Je sais la situation de Mayotte un peu délicate.

Selon ce site la langue coloniale est le français, la langue officielle est le français, le groupe linguistique majoritaire est le mahorais ou shimaoré (à 71,3%). Les groupes minoritaires sont le malgache bushi (22,5%) le swahili (2,4%), le français (2,2%), le maca (0,6%), le makondé (0,3%), le créole (0,1%), le malais, l’arabe, le goujarati (sans pourcentages exprimés).

Ma mission telle que je l’ai acceptée va être d’enseigner le français à de jeunes migrants mineurs isolés ou en rupture originaires pour la plupart des Comores âgés entre 11 et 16 ans à emmagasiner des rudiments de français qui puissent leur permettre de rentrer dans le système scolaire de l’Education Nationale. Ce n’est pas un cours de FLE ordinaire dans la mesure où je dois en un temps record les motiver, les alphabétiser, les former à l’écrit scolaire et au discours scolaire, les choses qui se font en maternelle. C’est un défi énorme qui m’attend et que je souhaite relever !

Pour les  Nations-Unies Mayotte fait partie intégrante de l’Union des Comores alors que la France la considère comme son 101ème département français depuis 2011 suite au vote pour l’autodétermination en 1974  où Mayotte au contraire de ses 3 îles soeurs qui formaient les Comores ( Mohéli, Anjouan et la Grande Comore) a préféré  lier son destin à la France  à 63,8 pour cent. Voilà tout de même pour info à quoi ressemble  le drapeau comorien ! La bande blanche ainsi que l’une des 4 étoiles représente Mayotte que les Comores continuent de revendiquer !

Flag_of_the_Comoros.svg

J’ai parcouru un peu le net et compris que Mayotte est peuplée pour une grande partie de Mahorais, pour un tiers de migrants (à 90 pour cent comoriens issus de l’île d’Anjouan, la plus proche de Mayotte à 120 km, et d’expats). Une île de 376 km2  avec moins de 213000 habitants en 2012 dont  57000 à Mamoudzou, je la compare malgré moi à la Guadeloupe qui fait 1628,43 km2, une toute petite île donc. Je retiens en vrac les points de vue des expats (dont je ferai partie, sans doute malgré moi )  : « Un tiers de la population est sans papiers », « un petit paradis où règne un climat plus proche de l’enfer », « Mayotte française depuis 1871 » (d’autres disent 1841),  « cambriolages », « agressions », « sous perfusion », « subventions », « un caillou dans les chaussures du gouvernement » « l’islam est au développement de Mayotte comme un thermocautère sur une jambe de bois », « décolonisation », « démographie galopante », plus de deux fois supérieure à la France, « en droit international Mayotte fait partie des Comores », « ressource halieutique », « les 60 ans et plus ne représentent que 4% de la population » (je serai donc rare), « 50% de la population a moins de 17 ans », « les mineurs isolés sont livrés à eux mêmes », « l’illétrisme prédomine », « les Comores sont placés aux 165ème rang sur 180 de l’IDH l’indice du développement humain calculé par l’ONU ».

Allez, vite, un petit tour sur le Ministère des Outre Mer. Qu’y apprend-on sur Mayotte ?

Si on veut en savoir plus sur la géographie et le climat on lit comme introduction:

« Située dans l’hémisphère sud, entre l’équateur et le tropique du Capricorne, à l’entrée du canal de Mozambique, à mi-chemin entre Madagascar et l’Afrique, Mayotte est à environ 1500 kms de la Réunion,  8000 kms de la métropole et 400 kms de la Tanzanie. » Si on lit entre les lignes on voit les échelles de proximité telles que le gouvernement français les conçoit : le premier lien est avec la Réunion à 1500 km, le deuxième avec la France métropolitaine à 8000 km (il n’en faut guère plus pour arriver au pôle sud: 8585 km), le troisième avec la Tanzanie à 400 kms.

Quid de la distance qui sépare :

Mayotte des Comores (il y a 120 km entre Dzaoudzi et Anjouan, 260 kms entre Dzaoudzi et Moroni),

Mayotte de Madagascar : 721 kms entre Dzaoudzi  et Antananarivo, mais beaucoup moins  entre Dzaoudzi et Diego Suarez (438 kms), 340 kms entre Dzaoudzi et Majunga, 333 kms entre Dzaoudzi et Nossi-Bé , 441 kms entre Dzaoudzi et Antsiranana,

Mayotte de Pemba, au  Mozambique, (516 km),

Mayotte de Dar-es-Salam en Tanzanie (936 km)

Mayotte de l’Afrique du Sud,

Mayotte de Maurice,

Mayotte des Seychelles.

Moi ça m’intéresse. Je consulte une carte et que vois-je ! Majunga, Ambilobe et Antisiranana sont sur le littoral malgache qui fait face à Mayotte. A l’ouest du canal de Mozambique le premier pays est justement le Mozambique qui parle portugais. Je note déjà la localité de Pemba mais il y a aussi Nacala  un peu plus au sud. En Tanzanie un peu plus haut au  nord on  a sur le littoral Mtwara et plus haut Lindi, Daar es Salaam la capitale se trouve bien loin . Au nord de Madagascar il y a les Seychelles. et pas très loin de la Réunion il y a Maurice

Quelles sont les liaisons possibles ?

Même si la capitale se trouve sur la Grande-Terre à Mamoudzou tout le flux régional et international se fait à partir de  Dzaoudzi qui se trouve sur la Petite-Terre. C’est là en face de Mamoudzi que se trouvent l’aéroport et le port. La mobilité entre les deux îles s’effectue via une barge de la STM pour les piétons et motocyclettes et autres cycles et un amphidrome pour les voitures et camions. La traversée ne dure que 15 minutes.

Au départ de Dzaoudzi sur l’ile de Petite-Terre en face de Mamoudzou on a des départs de la SGTM tous les mardis et vendredis à midi en direction des Comores. Période rouge la plus chère entre le 2 juin 2017 et le 3 septembre 2017 ,  entre le 4 décembre 2017 et le 11 janvier 2018 ce sera donc la haute saison. On a ensuite la période orange  du 24 février 2017 au 1 juin 2017 et du 4 septembre 2017 au 3 décembre 2017. Finalement la période verte, la plus abordable, qui va du 12 janvier 2017 au 23 février 2017. Il y a aussi un forfait weekend à 99 € pour Anjouan qui aura lieu du 8 septembre 2017 au 1 octobre 2017 et du 27 octobre 2017  au 3 décembre 2017.

vers Anjouan et sa ville principale Mutsamudu (aller simple 130 € + 10 € de taxes, aller retour 204 € + 20 € de taxes) via  la société SGTM

vers Moroni (149 €, l’aller simple, aller retour 199 €)) via la SGTM en bateau

La consultation du Guide du Routard me donne quelques informations en plus. On peut par avion de Dzaoudzi aller :

vers Saint-Denis de la Réunion via Air Austral 

vers l’Ile Maurice via Air Austral avec escale à la Reunion (et à partir de la reunion 45 minutes de vol)

vers Nairobi au Kénya via Kenya Airways  (compter 2H30 de vol)

vers Dubai via Kenya Airways avec de nombreuses escales

vers Paris via Kenya Airways avec de nombreuses escales

vers Madagascar (4 destinations : Antananarivo, Majunga, Antsiranana et Nossi-Be)

vers Dar es Salam (Tanzanie)  via Kenya Airways

vers Pemba (Mozambique) (un vol par semaine d’une durée de 2h25) par la compagnie EWA. La destination est actuellement suspendue !

vers Zanzibar (Tanzanie) via Kenya Airways

vers Addis-Abeba (Ethiopie) via Kenya airways

vers Paris via Air Austral (direct ou avec escale à la Réunion en fréquence quotidienne)) ou  via Corsair, une fois par semaine

Dans le guide du Routard il y a un agenda des fêtes religieuses pour Mayotte  : Ras-el-Am ou Mouharram est fêtée du 21 au 22 septembre 2017, Achoura sera fêtée du 29 au 30 septembre 2017,  le Ramadan du 16 mai au 15 juin 2018 et l’Aïd el-fitr du 14 au 15 juin 2018.

Attention aux piqûres de moustiques qui peuvent transmettre le paludisme, la dengue et le chikungunya. Il faut se protéger des moustiques mais je vais consulter quand même par acquis de conscience  Vigilance Moustiques  qui va me préciser un peu mieux les choses!

Prêtons l »oreille à la radio mahoraise pour prendre le pouls de l’hippocampe parfumée à l’ylang-ylang et au jasmin.

Les gros titres de façon aléatoire. Il est 8H30 là-bas. Les premiers mots qui sonnent encore et encore sont salamalikum auquel on répond par salamalikum sala. Le mot karibou revient aussi. Ce sont les seuls mots que je comprends. On passe allègrement du français aux langues locales (il y en a deux à Mayotte, je ne sais pas bien sûr les distinguer, je suppose que c’est du shimaoré…) tout ce que je sais c’est que je ne comprends rien. Ce n’est pas comme le créole antillais où certains mots peuvent se comprendre dans le flux et reflux de la logorrhée, ici rien du tout, je ne saisis que le début « allo » et la fin « salamalikum ».

« A Mayotte y a pas d’Etat » dit un auditeur ! « Il y a des coupeurs de route qui sévissent au Nord et qui vont arriver au Sud ! »

Un autre : « Mayotte est une île magnifique. Mais les voitures sont volées, pour être revendues. Quand je vois une femme arrêtée au bord de la route , je ne m’arrête pas. »

RTEmagicC_comores.jpg

Vite un coup d’oeil sur le site du pnud (programme des nations unies pour le développement) qui établit  l’idh, l’indice de développement humain. Et que vois-je Mayotte n’apparaît pas. Il y a bien un idh pour les Comores qui les place au 160ème rang  avec un indice  de 0,497 pour une espérance de vie de 63,6 ans. Mais motus bouche cousue sur Mayotte comme d’ailleurs la Guadeloupe, la Martinique, la Guyane Française, la Réunion, ces poussières d’îles et de territoires qui sont pudiquement classés sous le vocable COM. La France est classée parmi les très hauts idh en se plaçant à la 21ème position  avec un indice de 0,897 et une espérance de vie de 82,4 ans. Il faut des éléments de comparaison régionale que voilà:

  • Seychelles, classées au 63ème rang avec un idh de 0,782 et une espérance e vie e 73,3 ans
  • Maurice, classé 64ème, avec un idh de 0,781 et une espérance de vie de 74,6 ans
  • Afrique du Sud, classée au 119ème rang, avec un idh de 0,666 et une espérance de vie de 57,7 ans
  • Tanzanie, classée 151ème, avec un idh de 0,531 et une espérance de vie de 65,5 ans
  • Madagascar, classé 158ème, avec un idh de 0, 512 et une espérance de vie de 65,5 ans
  • Mozambique, classé 181ème avec un idh de 0,418 et une espérance de vie de 55,5 ans

Moi je me fais une mise en perspective personnelle en comparant aussi avec les données pour le Brésil où j’ai vécu pendant 15 ans. Le pays est classé en 79ème position  avec un indice de 0,754 et une espérance de vie de 74,7 ans. Tout cela ne nous dit pas où se trouve Mayotte mais permet de situer les forces en présence. Pour avoir des infos sur Mayotte, La Guadeloupe, la Réunion il faut avoir accès à d’autres statistiques. Que nous dit Population Data par exemple ? Je veux en avoir le coeur net ! Ce département d’outre mer depuis mars 2011, devenu aussi RUP (région ultra-périphérique) de l’Union européenne depuis le 1er janvier 2014, est classé 84ème avec un idh de 0,750 selon les données relevées en 2011 et une espérance de vie calculée en 2015 à 76,2 ans.

2 réflexions sur “Mamoudzou 28 degrés C sur l’île aux parfums d’hippocampe

    • J’ai visité tous vos sites. Je vois que vous êtes passionnée par Marylin Monroe à laquelle vous avez consacré deux sites. J’aurais aimé y trouver des textes sur elle ou autour d’elle et comprendre les raisons de votre attirance vers le mythe qu’elle représente. Mais je crois comprendre que votre préoccupation est photographique. C’est à moi donc de lire entre les pixels et comprendre la finalité. J’ai bien aimé l’expression « voyage onirique », qui est le titre de votre blog. je vous l’ai empruntée aujourd’hui même pour décrire en contre-jour le voyage que je me prépare à faire comme marcassin voyageur entre île de la Mort et archipel de la Lune. J’ai visité rapidement vos sites mais j’y reviendrai à tête reposée, je vous le promets, spécialement pour ces images ou corps et ailes d’anges se mélangent sans bruissement dans un flou artistique en noir et blanc. Merci d’exister ! thank you so much, comme dirait Norma Jean !

      J'aime

Les commentaires sont fermés.