My suitcase is on a magic carpet ride thru the heart of the polyphonic moons full of sega, maloya, salegue, tsapiky, m’godro, reggae, zouk & afrobeat

Mayotte, mon île de la mort au centre des îles de la lune est sans doute aussi polyphonique que ses voisines de l’Océan Indien à savoir pour moi (Comores, Madagascar, Tanzanie, Kénya, île de la Réunion, ile Maurice, Rodrigues, Seychelles, voire Afrique du sud) . J’ai déjà entendu parler de séga et de maloya, ainsi que de reggae et d’afrobeat. Le zouk n’en parlons même pas ! Mais en matière musicale mahoraise je suis vierge comme l’oreille qui vient de naître au pipirit chantant. Un petit bain musical dans le lagon est donc approprié. On commence par quoi ? Voyons voir ! Allez je jette ma nasse, je lance mes hameçons, on verra bien quels poissons vont mordre les premiers !

Permettez tout d’abord que je fasse un petit détour comme en prélude par France Musique et son magazine Ocora, Couleurs du Monde, by Françoise Degeorges. Tiens justement ils ont une série de 6 émissions consacrées à ce vaste sujet :  le patrimoine musical oral des îles de l’Océan Indien à l’Afrique de l’Est, des Mascareignes à Madagascar jusqu’au Kénya. Le générique est d’Ali Farka Touré et de Toumani Diabaté. Il s’intitule « Monsieur le Maire de Niafunké » et se trouve sur l’album « In the heart of the Moon ».  Au coeur de la Lune ! Donc au coeur des Comores, si j’extrapole. Car la lune doit être à peu de choses près la même entre Bamako au Mali et l’Océan Indien ! Well done ! Bien vu ! Ca commence sur les chapeaux de roue ! Plongeons-nous tout d’abord avant d’aborder la musique des îles de l’Ocean Indien dans la geste  musicale des griots maliens commentée par Ali Farka Touré et Toumani Diabaté dont Ali Farka Touré dit qu’il est « le réfrigérateur, le radiateur et le carburateur de la kora ». En avant pour la magic carpet ride vers l’Afrique australe et les îles de l’Océan Indien ! Wouvè la potla garde-barrières !

Premier épisode de cette saga : les îles créoles des Mascareignes : Réunion, Maurice, Rodrigues

Deuxième épisode : Maurice Maurice

Troisième épisode : Ile de la Réunion

Quatrième épisode : Madagascar :

Cinquième épisode : Madagascar : Le Sud de la grande Île

  • La tradition du Tsapiky à Tuléar
    • Chants et vièles, une cérémonie de possession : l’Esprit du Sud
    • Chants de prisonniers, la nostalgie du Grand Sud
    • Xylophone sur jambes à Beza
    • Groupe de Flûtes : 3 groupes de 3 hommes en polyrythmie
    • Cérémonie mortuaire, Province de Tuléar

 

Sixième épisode : le Kenya et l’influence musicale que les îles de l’océan indien ont exercée sur lui :

Olith Ratego
Osuga
Olith Ratego
Ketebul Music

Ochieng’ ONelly

Ochieng’ ONelly
Ketebul Music

Ontiri Bikundo

Ontiri Bikundo
Ketebul Music

Ogoya Nengo

Ogoya Nengo
Ketebul Music

Gargar

Gargar
Ketebul Music

Winyo

Winyo
Ketebul Music

Quid des Comores, quid de Mayotte et quid de la Tanzanie !

Alors encore un petit coup de Monsieur le Maire de Niafunké pour reprendre la quête. Vogue magic carpet ride, vole, fly, like a dragoonfly, way up to the sky !

Mon tapis magique atterrit sur le site  du Prix des Musiques de l’Océan Indien qui vient de sélectionner pour cette sixième et dernière édition 3 candidats qui vont s’opposer en finale le 26 octobre 2017 à Saint-Denis de la Réunion. Ce seront 3 candiats qui allient gaîment tradition et modernité Kaloune (Ile de la réunion)- Manniok de Rodrigues (parmi lesquels se trouvent des transfuges de Blacrod Brothers) Le Complex de Zik.  (Ile de la Réunion)

Mais encore une fois où sont passées les Comores et Mayotte ! « Ô rage Ô désespoir, Ô vieillesse ennemie, n’ai-je donc tant vécu que pour cette infamie » comme dirait l’autre dans le Cid. Mais je suis bien loin du Cid ! IO ! Indian Ocean, man ! Pourtant ce prix des musiques de l’Océan Indien réunit des artistes de Mayotte, Comores, Réunion, Maurice, Rodrigues !

Mais je ne désiste pas ! allez carpette, ma gentille sorcière bien aimée, emmène moi au RMR alors, et en vitesse ! car j’ai soif de musique mahoraise ! Ici on ne dit pas d’où viennent les artistes. je vais me fier au nombre de plays de chacun . 1er au hit oparade : avec 292 plays : Les Ebénistes -Dis moi la terre – 2. Kensi – Apocalypse dans le genre folk/world 3. Protonova – 4. Rodee cox – Brye 5. Ousatile – Mombolo  – 6. Sane – Ringing Boom . J’ai été le premier à inaugurer Tikaré et son Malagaséga (jazz, world). Je ne suis pas trop sensible au rock, je dois l’avouer, ça glisse sur moi comme des gouttes de pluie un peu froides. Par contre le jazz, le séga, la maloya, le reggae ne me laissent pas du tout insensible. Mon corps bouge sur le tapis. Woulo ! Mais où diable sont les Mahorais et les Comoriens ! Taxi carpet , woye, arété fè la fèt épi mwen ! Emmène-moi, comme je te l’ai déjà demandé vers la zik de l’île  de la Mort dans l’archipel des Lunes, tu sais bien, cette île, là-bas, près du lagon, en forme d’hippocampe aux parfums d’ylang-ylang et de jasmin, ou bien je vais te montrer de quel bois on se chauffe à Gwadada ! Allez monsieur, Faites mannèv pour l’amour du miel!

Et IOMMA  qu’est-ce qu’ils disent, Miroir , mon beau miroir ? Il suffit de consulter les différents showcases qui ont été programmés là-bas pas plus tard qu’entre le 29 mai et le 2 juin 2017. 24 artistes et pas un Mahorais, pas un Comorien ! Jugez par vous-mêmes ! On a des Sud-Africains (2), des Australiens (1), des Chinois (1), des Indiens (2), des Réunionnais (beaucoup, 10), des Mauriciens (2), des Mozambiquais (1), des Kényens (1), des Français(1), des Marocains(1), des Cap-Verdiens(1), des Malgaches(1). Mais pas de trace  ni de Comoriens ni de Mahorais ! Je vais finir par croire que la musique de l’hippocampe au parfum de lune est maudite !

woye !Awa ! Je ne vais pas arrêter mon beau voyage si près u canal e Mozambique quand m^me ! allez on va chez Tonton Akout ! Si  akout pa konnèt, pon moun konnèt ! Akout, ola ouyéla ! Rends moii on petit service ! tu ne saurais pas me dire, siouplé, le nom e trois quatre cinq représentants de la musique comorienne et mahoraise. Je suis prêt à parier que tu as ça dans tes tiroirs ! Fais ça pour moi, tonton !

ah là oui ! Merci tonton, sur 605 artistes enregistrés j’ai enfin trouvé ce que je cherchais. enfin je peux atterrir. J’ai trouvé le bon filon ! Irremplaçable le tonton ! Ah tu as drôlement bien mérité de boire un petit sec à ma santé !

Quand on consulte le casting on voit une grande majorité d’artistes de la Réunion. Beaucoup d’autres qui s’identifient seulement sous le chapitre maloya ou séga sans qu’on sache vraiment à mon humble niveau d’où ils viennent. Je ne prendrai en compte que ceux qui s’identifient clairement Mayotte, Comores, Madagascar, Seychelles, Afrique du Sud, Maurice ou Australie. Laissons  de côté pour un autre chapitre l’île de la Réunion ! Je ne retiendrai pour l’instant de la Réunion que deux éléments !

Tiens; en attendant, hein, les amis, on va chanter la Mahoraise alors avec Bo Houss en shimaoré ! Garde à vous !

Repos ! Les nominés artistes de la catégorie patrimoine musical oral de l’Océan Indien à l’Afrique de l’Est, des Mascareignes à Madagascar  jusqu’au Kénya sont :

  • Afrique du sud : Tumi and the Volume340ml (african, pop) – Blk Jks (psychedelic rock, dub) – Felix Laband (electro) – Mixnblend (breakbeat, reggae) -The Soil (soul -jazz) – Raheem Kemet (hip hop)
  • Australie : True Live (hip hop, jazz) – Kingfisha (reggae, dub)
  • Comores : Baba Chiabi (reggae) – Maalesh (world) – Mawana Afrobeat, world, jazz) -Comoros Squad (rap) – Raz-b (rap)
  • Madagascar :  Abdou Day (reggae) – Jaojoby (salague) – Hanitra (folk) – Mami Bastah (world) – Nainako (chant polyphonique) – Teta (tsapiky) – Madajazz (jazz) – Island Jazz (jazz, world) – Diera and the Robber Band (hip hop, rock, world) – Faouzia (world) – Shao Boana (reggae, dancehall) – Kheman (reggae, dancehall, dub) – Monika Njava (world) – Holly Zion (reggae) – The Dizzy Brains (rock) Mo art (afrobeat) – Hanitra (folk) – Mikea (beko n’ blues)
  • Maurice : Désiré François et Cassiya (séga) – Kaya (seggae)- Johnny Sheridan (world) – Crossbreed Supersoul (rock) – Olivier Brique (séga) – Damien Elisa (blues) -Kaso (dancehall, reggae) – Racine (seggae) – Five (world) – Killa Carltoon (rap, reggae) – Mulaeo (maloya) – Zulu (reggae) – Black Men Bluz (world) – Ras Natty baby (seggae)- Eric Triton (blues) –Racine Seggae (seggae)
  • Mayotte : Bo Houss (hip hop)- El Mafio (dancehall) – Bacariane (dancehall) – Lady Lova (afrobeat) – Secteur B (hip hop) – Le Bacar  – Djesh (rap) – Staco (dancehall, hiphop) – Bob Mursala (folk, reggae) – Latheral (world) – Labsync (electro jazz) – Jimmy (musique traditionnelle) – Dj-soze (zouk) – I and I Nyabinghi (reggae) – M’toro chamou (world, rock, blues) – Rekman Seller (rnb, pop, zouk, rap, reggae) – Bambo One (reggae, dub) – K Overdoz (rap) – Papa Nass (zouk) – Demo (folk) -Tsenga (m’godro)
  • Réunion : Jozéfinn (world, jazz) – Firmin Viry (maloya)
  • Seychelles : Marime (sega, mouggae)

bien merci tonton ! Aprézan oui ! J’ai les forces en présence ! il me manque encore la Tanzanie et le Mozambique et Rodrigues mais la lune commence à chanter et je danse une transe dont je ressens les effluves qui m’inondent e sueur et chaque goutte crie présent à l’énoncé de son nom : séga, maloya, hindi, zouk, world, afrobeat, soul, hip hop, rap, reggae, seggae, mouggae, salegue, m’godro, dancehall, folk, blues, dub, electro, psychédélique ! Bon j’ai fait mon choix, j’ai aimé Lathéral !

J’ai aimé Ragnao Joby à la sauce DJ Plantine

J’ai aimé Klan Demba

et finalement je l’ai trouvé ma danse, le n’godro. allez c’est parti, on s’entraine, un deux trois, tu veux une corde à sauter ou quoi ?

Ah non je ne peux pas partir sans emporter ça dans mes bagages :

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s