Thanks God it’s Friday, Mrs Zenabu

Vendredi 16 h. Une petite ondée vient de rafraîchir le pays. L’île hippocampe respire malgré la grève des travailleurs du pétrole. L’île roule au ralenti. Mais moi je m’en fous royalement car moi je découvre mon quartier. Et en cette fin d’après midi d’hiver Mahorais quoi de mieux que de s’asseoir quelque part et profiter un peu des bonnes choses de la vie

Mon regard est attiré par une pancarte Snack Shop apposée sur une bâtisse énorme. L’endroit est vide mais j’y sens une vibration. Je rentre après qu’on m’ait examiné de loin. On m’ouvre les grilles. Restaurant malgache. Ah mais moi je voulais seulement une petite brochette de poisson avec peut être un bout de banane et un bout de manioc frit. Juste ça. Je m’apprête déjà à rebrousser chemin   et aller grignoter quelque chose  au Baraka, bar congolais-comorien  là ou le vendredi  soir me dit-on il y a du cabri. Puis tout à coup j’ai vu sur la carte le mot romazava. Mon ventre a fait Kia, mon nez s’est enflé Kyo, mes yeux sont sortis de leurs orbites kisssssdhhhhh. J’avais mangé le midi un plat fête de riz avec un poulet au curry indien. Je ne mourrais pas de faim. J’ai essayé une sortie de secours. Ah mais je voulais des brochettes. Mais déjà mon estomac de donnait des coups de pied. Il scandait romazava romazava. Je ne savais même pas ce que c’était. Viande, poisson? Viande, me repondit le patron. Je regardais encore la carte. 8€ 50. Allais je faire ce sacrifice? Je tergiversais. Manger sans faim. Mais ce romazava s’imposait à moi dans toute sa romazavitude. Vous n’avez rien avec du poisson, car je ne mange plus de viande? Non pas aujourd’hui mais, me dit la patronne malgache nous avons aussi parfois le kakaduku qui est une soupe de poisson servie soit avec du riz soit avec de la banane et du manioc. C’est un plat Mahorais. Mon mari est Mahorais. Madame Zenabu essayais-je encore à l’agonie, vous n’avez pas de crabes de la mangrove? Oui on n’en a parfois. Vous laissez votre téléphone et on vous appelle. Et du thon rouge, madame Zenabu, vous avez du thon rouge ? Non, on fait plutôt du merou, parfois du thon, parfois du capitaine, tout dépend des arrivages. Madame Zenabu vous avez du ravitoto? Oui c’est comme le Matabá. Ah je connais. J’en ai mange des le premier jour et c’est comme lá maniçoba  bresilienne. Alors vous savez quoi, soyez gentille madame Zenabu, pour aujourd’hui ce sera un romazava avec du riz et une bière malgache, une Thb, et la prochaine fois je prendrai un kakaduko. Je ne vais tout de même pas me fâcher avec mon ventre. Tu veux du romazava mon bébé?

Une réflexion sur “Thanks God it’s Friday, Mrs Zenabu

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s