Les kilomètres à pied de marches d’escaliers n’usent pas que les souliers

Je ne suis pas haut-savoyard. Je suis tout de meme un haut montagnard a l’echelle des Caraibes. Mon Himalaya, mon Kilimandjaro se nomme  Soufriere. Et bien que je sois ne en Haute-Guadeloupe (pour ne pas dire en Haute-Basse-Terre) je n’ai jamais monté et descendu autant de marches de ma vie. Et pourtant j’ai déjà bien bourlingué  à sur cette planète Earth. Du haut de M’Tsapere je domine la mer et quoi que je veuille faire il faut que j’aille dans sa direction. C’est un seul dédale de ruelles étroites et de larges marches de beton bordées de canaux pour faciliter l’écoulement des eaux. On traverse une rue, en rejoint une autre et sans qu’on y prenne garde on est arrivé en 10 minutes chrono au bord de la mer. Si vous ne circulez qu’en voiture ou en taxi vous ne connaîtrez probablement pas l’âme de ces favelas, bidonvilles de bric et de broc, appelés ici Banga. Mais pour avoir vécu au Brésil je sais qu’il y a favela chic et favela choc. Je pense que je ne connais que la favela chic. Je vois des rues où on cuisine par dix personnes le soir vers 18 heures. C’est l’heure de la palabre des femmes. Je ne suis entré dans aucune des cases qui composent le quartier. Je sais que l’eau et l’electricite sont présentes. Beaucoup de femmes font leur vaisselle, leur lessive ou leur cuisine sur le pas de leur porte. Les canaux sont surmontés de grilles où on peut trouver aussi bien poules, canettes de bières, ordures de toutes sortes. La nuit c’est l’obscurite totale. Je ne suis plus aussi casse-cou que la semaine derniere ou je m’y suis aventure à deux reprises vers quatre heures du mat. Partout c’est une entreprise de construction déconstruction, on est dans le domaine du non fini. Du provisoire qui dure, de l’eternite provisoire. Et dans ce labyrinthe des enfants jouent au foot, sautent à la corde, jouent aux billes ou aux cartes comme tous les enfants du monde. Mais je n’y ai pas encore vu ni cerfs-volants ni vautours. Juste des chèvres, des rats et des poules.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s