Retour de La Mecque

Les 5 piliers de la religion musulmane sont

la Chabada : la foi en Dieu et  en son prophète Mohammed,

la Salât: les 5 prières quotidiennes,

la Zakat : l’obligation de faire l’aumône en fonction de ses moyens,

le Siyam: le jeûne pendant le mois de Ramadan,

le Hajj ou le pélerinage dans les lieux saints de l’Islam à La Mecque et Médine en Arabie Saoudite au moins une fois dans sa vie.

Il y a quelques conditions pour pouvoir aller à La Mecque néanmoins. Etre musulman, pubère, être capable mentalement  et financièrement, ne pas avoir de dettes, ne pas être vantard. Etre à jour de ses vaccins (et je suis sérieux, vous devrez être dix jours avant votre voyage  être vacciné  contre  hépatite  a, rougeole, poliomyélite, fièvre jaune, méningocoques a, c, y   et W35, tétanos, diphtérie). Il vous faudra payer votre billet aller retour, votre hôtel, vos frais de bouche  ainsi qu’une taxe incompressible  de 250 € pour visiter ces lieux saints. Il vous faudra aussi payer un guide  accompagnateur  obligatoire. Visa de un mois, dit visa hajj, passeport en cours de validité. On peut y aller calmement à une autre époque de l’année mais la on a affaire à l’Omra et non au hajj. Et ce n’est pas le même cachet.

Celui qui revient de La Mecque est comme revêtu du sceau de sainteté. On l’entoure, on l’accueille. On le fête. On le vénère. On le chante. On devient hadj pour un homme. La femme musulmane peut pratiquer le hajj si elle est accompagnée d’un homme, son mari ou un membre de sa famille.

 À Mayotte la cérémonie de retour s’appelle hadja. La maison du hadj est décorée à l’extérieur de fleurs de bougainvillées mauves et de noix de cocos jaunes. Telle une mariée, ou une célébrité, celle qui a fait le pèlerinage est embrassée, touchée comme une sainte. Ce soir toute vêtue de blanc avec un diadème de fleurs la pèlerine serre les mains des notables venus en boubous et bonnets l’accueillir. Sur une table dressée à l’extérieur ces derniers trouvent un sac en plastique contenant de l’eau , une noix de coco et de menues victuailles que chacun emporte chez lui. Pendant ce temps les musiciennes chantent et dansent  alors qu’auparavant celui qui semble être le dignitaire religieux, l’imam local, scande sa prière.

Certains convives tentent d’arracher des noix de coco en grappes qui font partie de la décoration. Je suppose que c’est un porte bonheur. J’ai cru voir des chapelets bleus et blancs pendre à des noix de coco pas vertes mais jaunes.

Le hajj à lieu lors du dernier mois du calendrier lunaire musulman entre le 8 et le 13 du Dhal Hijja. En 2017 après Jésus Christ on en est à l’an 1439 de l’Hégire.

Pourquoi La Mecque me direz-vous ? Le catholicisme à Lourdes, le Vatican, Jerusalem, Fatima, Saint Jacques de Compostelle depuis la nuit des temps. L’islam à La Mecque, Médine. Autrefois les musulmans se tournaient vers Jérusalem car ne l’oublions pas avant d’être musulman Mohammed oscillait dans un environnement religieux syncrétique entre  judaïsme, catholicisme et  polythéisme.

Le hajj existe en 3 versions: le Tamattou, l’Al Qiran, l’Al Ifrad. Je ne sais quelle formule a suivie notre désormais presque sainte mahoraise, je ne sais si elle était accompagnée de son frère ou de son mari, si elle a suivi les pas de Hajar, l’épouse du prophète Ibrahim, si elle a bu l’eau de la source Zamzam, si elle a parcouru 7 fois dans le sens inverse des aiguilles de sa montre la Kabbah, si elle a revêtu l’ihram blanc des hommes, si elle a touché la pierre noire. J’ignore si elle est allée à Arafat, à Mina, si elle a fait 7 fois le trajet de Safa à Marwa. Tout ce que je sais c’est que ce fut son jour de gloire dans le quartier de M’Tsapéré. Certains pleuraient en la touchant et moi même je me suis rangé parmi les dignitaires d’un certain âge, eh oui il faut bien que l’âge donne droit à certains privilèges, qui ont pu lui serrer la main pendant que confettis et pétales de fleurs voletaient.

J’ai donc pris un peu de parfum de sainteté de La Mecque au passage. Appelez-moi Hadj !

Il y a 6 points de passage obligés dits miqat pour les pélerins en fonction de leur pays d’origine. Pour Mayotte c’est Jedda. J’imagine que l’aventure a coûté une bagatelle de 5000 € à notre vaillante mahoraise. Elle a parcouru les 5 piliers de l’islam, le paradis lui est ouvert, la mort sera douce. Déjà le paradis fourbit les trompettes et met les anges en branle pour l’accueillir. J’ai cru un instant la voir flotter en lévitation au-dessus du sol.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s