Il est 4 heures vingt du mat à Mayotte, Jeddah, La Mecque et Médine : M’Tsapéré s’éveille.

L’appel à la prière habituel des muezzin retentit pendant 3 à 4 minutes des 4 mosquées de MTsapéré, mêlé aux chants des coqs de toutes parts. Il est quatre heures vingt du matin. Prions mes frères ! À quatre heures vingt-cinq un autre muezzin au loin lance son appel, toujours le même. Il doit se trouver dans Cavani. Les coqs continuent à chanter cocorico. Pour moi c’est généralement l’heure de vider ma vessie et de boire un grand verre d’eau et de me recoucher pour une heure ou deux.

Il est quatre heures vingt du matin à  Jeddah, La Mecque et Médine ! C’est sur une radio mahoraise que j’ai entendu cette formulation qui présente sans équivoque les liens importants pour ne pas dire privilégiés qu’entretient l’île hippocampe avec l’islam, symbolisé par les hauts lieux de l’Arabie Saoudite, terre natale du prophète Mohammed. À titre de comparaison je vois mal une radio antillaise dire à des auditeurs il est 4 heures à la Guadeloupe et je ne sais quelle heure à Jérusalem, Haïfa, Lourdes ou Rome. L’heure de référence première pour les Antillais c’est l’heure de Paris. Rien de plus « normal » apparemment pour une ex-colonie devenue département que de caler sa montre sur celle de la métropole coloniale. On aimerait néanmoins que les relations horaires avec les voisins que sont le Venezuela, la Colombie, le Panama, la Jamaïque, Trinidad, Haïti se fassent et qu’instinctivement on sache aussi quelle heure il fait à Kingston ou à Montego Bay ou a Caracas.

Je ne veux pas dire qu’ici à Mayotte l’heure de Paris ne fasse pas sens. Quand on regarde la télé française sur l’île on se met à l’heure française, qui est en fait l’heure de la Réunion. On décale sa vie d’une heure. Je ne serais pas étonné que certains mahorais, plus français que les français, vivent à l’heure française, tout simplement. C’est plus facile pour eux dont le décalage ne dépasse pas une heure que pour nous Antillais dont le décalage est bien plus important.

Mais il faut bien avouer que le fait de se trouver sur le même fuseau horaire que les deux villes saintes musulmanes et  l’aéroport qui en donne l’accès, n’est pas anodin.

Beaucoup de commerçants fréquentent l’Arabie Saoudite pour leurs affaires plus qu’ils ne fréquentent Paris. L’arabe est enseigné systématiquement dans les écoles coraniques aux enfants pour leur apprendre le Coran; sur le frontispice des  mosquées,   au-dessus du portail des cimetières, figurent des mots en shimaoré mais écrits en caractères arabes, et je ne sais en quelle langue les imams mahorais effectuent  leur prêche. Certains ont effectué en Arabie Saoudite plusieurs hajj dans leur vie, certains y ont étudié, travaillé de longues années. Il y a donc bien un tropisme Mamoudzou-Jeddah !

Une autre ville qui pourrait faire partie de ce champ tropical est Dar-Es-Salaam en Tanzanie. On s’étonne que l’heure des voisins, ceux des Comores, ceux de Madagascar, ceux du Mozambique et de Tanzanie ne soit pas aussi prégnante dans la vie des Mahorais. Mais dans la mesure où on se plaint à tout bout de champ de ces voisins dont les plus encombrants sont les Comoriens, source pour tout un chacun du plus infime des maux, de l’insécurité, de la surpopulation, du chaos immobilier et de la déliquescence de « l’art de vivre Mahorais », de la France de la « souffrance », on peut comprendre sinon justifier cette non-appétence pour l’heure des voisins.

Il est quatre heures vingt, M’Tsapéré s’éveille entre Paris et Saint-Denis, et comme les balayeurs, les stripteasers, les travestis, les chauffeurs de camion et Jacques Dutronc en son temps, je n’ai pas sommeil.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s