On ne dit plus mademoiselle depuis longtemps. On dit madame.

Elle a douze ans et en paraît 16. C’est Samira, la fille de Wally, mon pote sénégalais. J’entre chez elle accompagné de son père et lui dis:  » bonjour mademoiselle ». Elle me répond: « madame. » Sur le coup je ne réagis pas. Me suis-je trompé de personne ? Est-ce une sosie de celle que Wally m’a montrée il y a deux semaines avec sa fierté toute paternelle ? Celle-ci serait donc mariée ou tout du moins mère de famille puisqu’elle se fait appeler Madame!

Je la revois par hasard deux heures après chez le coiffeur d’à côté et lui exprime mon désarroi. « Tu es bien la fille de Wally que j’ai vue il y a deux heures. » Oui. « Tu es mariée ? » Non mais on ne dit plus mademoiselle depuis longtemps c’est fini, ça, car on ne dit plus jeune homme, jeune fille, on dit monsieur, madame, c’est tout.

J’encaisse. Ah bon, je ne savais pas cette évolution de la langue française. Pourtant je suis censé être prof de français. Je suis interloqué. Selon moi il y a une incompréhension de génération. Je tente une escapade. Aux USA je sais qu’il y a des femmes qui refusent d’être miss ou mrs et qui se font appeler ms mais cela reste assez marginal puisque globalement les sociétés restent phallocrates et je n’ai jamais entendu parler d’une telle évolution socio-linguistique en métropole. Serait-ce l’une des nombreuses particularités mahoraises ou serais-je à côté de la plaque depuis un certain nombre d’années ? Il me faudrait sans doute un peu de recyclage. Lundi j’en parlerai à mes collègues Mahorais et métropolitains et la lumière se fera. En attendant j’ai une question : dois-je traiter cette dame de tu ou de vous?

Le même jour j’ en parle à Wally qui n’en croit pas ses oreilles. Il est interloqué. Je lui dis pour rigoler. « Je suis sûr qu’un jour ta fille, qui est sans doute féministe, ou qui a été induite à penser ainsi, qui sait, aura du plaisir, quand elle aura 40 ou 50 ans à se faire appeler mademoiselle. Laisse faire le temps. » Je sens chez Wally poindre l’ impuissance. Il est dépassé par sa fille. Nous rions comme deux chauvinist pigs que nous sommes. Puis il me demande. « Mais que faisait-elle chez le coiffeur?  » J’ ai fait sortir sans le vouloir du nid le père possessif. J’ essaie de noyer le poisson. Elle cherchait un produit, peut-être , mais moi qui ne suis pas né de la dernière saison des  pluies j’ai vu en deux nano-secondes une ébauche de dissimulation de romance rapide. D’ailleurs une heure après je la retrouve chez son père avec les cheveux pas du tout adaptés à la circonstance, le mariage de son demi-frère. Elle se plaint: « regarde ce que le coiffeur m’ a fait. » Comme diraient les Brésiliens on traduirait son regard par « olha  aí a desgraça que essa porcaria de cabeleireiro fez em mim. »

Moi diplomate, quoi que male chauvinist, je retourne la question: « Et toi madame qu’est ce que tu en penses? ». Sa bouche prend la forme d’un cul de poule dépité. J’ai compris. Mais je pense pas qu’elle ait payé pour cette mascarade de coiffure. D’ailleurs je ne pense pas qu’elle ait même été coiffée. Embrassée peut-être, caressée peut-être par ce barbier qui a fait jaillir le sang de mon menton. Mais je suis mauvaise langue. Je suis un mâle chauvinist, le pire des pigs et ici peu de gens mangent du cochon. Faisons semblant de croire en la candeur virginale de l’enfant comme papa, feignons, les amis, feignons, poussons, poussons l’escarpolette, la la la la la la la la la la la la la. Elle a douze ans. C’est une enfant. Mais elle en paraît 17. Prépare-toi Wally pour le mariage de ta fille. Le sang bantou qui coule dans les veines de Madame est chaud bouillant comme le tien, souviens-toi de tes jeunes années,  et celui de sa mère.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s