Lima Wild, artiste mahoraise

J’ai rencontré hier Lima Wild, artiste mahoraise. Si je la qualifie ainsi c’est parce qu’elle s’est elle même qualifiée de la sorte. Car tout ce que je sais d’elle se résume à cela. Son vrai nom est Halimati Boura. Elle a eu un groupe, Mouskatera. L’a-t-elle encore ? Chanter est l’ un de ses trois rêves. C’est un lion. On l’a sent sauvage, sociable et solitaire. Mais selon ce que m’a  dit Papa Diouf, le franco-sénégalais, spécialiste de ces terres de l’ océan Indien, elle fut une des divas de la chanson mahoraise puis sombra malheureusement dans l’alcoolisme. Elle tente en ce moment un comeback. Apparemment elle aurait cessé des’adonner à la dive bouteille. En la voyant chanter je la trouvais fragile et forte, une sorte de Mireille Mathieu de l’Océan Indien. Elle était accompagnée d’une petite fille. Elle me l’a présentée. « C’est ma petite fille ». Que voulait-elle dire ? C’est ma fille ou la fille de l’un de mes enfants? D’elle je ne savais rien. Mais elle a parlé à un moment sur scène des racines que nous ne devons jamais oublier. Quand on est tombé en enfer il est dur d’en ressortir. Mais les miracles existent et désormais je suivrai de plus près les faits et gestes de cette diva de la musique traditionnelle mahoraise. Elle se fait appeler Wild, sauvage en anglais. Lima est le nom en portugais brésilien d’ un type d’orange un peu au goût étrange. Une orange étrange et sauvage?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s