Place au tapage nocturne

Un peu décalée cette pub, non ? Ikea, la marque suédoise bien connue, spécialisée dans l’ameublement et la décoration, tente ici de détruire les clichés, les stéréotypes. On a ainsi tendance à considérer que les minorités visibles sont volontiers fêtardes, bruyantes et ne respectent pas la quiétude de leurs voisins. Il suffit pour cela de se souvenir du fameux bruit et des odeurs dont se plaignait le président Chirac.

Dans cette pub de l’agence Buzzman filmée par James Rouse et diffusée à partir du 19 octobre 2017 on inverse les polarités. C’est le basané de service qui veut dormir pour aller travailler ou tout simplement étudier, voire méditer, prier, s’interroger sur la physique quantique, que sais-je. C’est un célibataire. Il est gentil, éduqué, civiquement correct. Et il n’aime probablement pas la musique de Schmooze. Mais nobody’s perfect, on le sait depuis fort longtemps, et moi particulièrement depuis le film Some like it hot de Billy Wilder tourné en 1959 avec des pointures comme Marylin Monroe, Jack Lemon et Tony Curtis…

Et pour le remercier de ce civisme et de cette compréhension modulable, fonctionnelle et esthétique qui  pousse notre homme à ne jamais hausser la voix et à ne pas donner des coups de balais (Ikéa) dans le plafond  et qui l’empêche d’appeler les services de police après 22 heures pour faire respecter son droit au sommeil et à la tranquillité, sa voisine du dessus, une blonde amène et fêtarde, l’invite à dîner en tête-à-tête. Comme pour se faire pardonner avant qu’il ne pète les plombs, avant qu’il ne devienne violent. On imagine que cet homme si parfait aurait décliné l’invitation, prétendant un malaise ou un devoir urgent pour éviter de tomber dans le traquenard pouvant mener inexorablement à un nouveau tapage nocturne romantico-publicitaire. .

Mais non monsieur s’avance un peu hésitant tout de même mais s’avance à pas feutrés dans l’appartement. On imagine que cela se terminera au fond d’un lit. Un lit IKEA, modulable, fonctionnel et esthétique, il va sans dire. Et qu’il pourra enfin se retirer les boules QUIES des oreilles. Je ne connais pas les acteurs et j’ignore si l’actrice se nomme Daphné. Mais j’adore IKEA qui dit pour conclure Place à  la vie. Moi j’aurais imaginé plus d’audace de la marque suédoise jaune et bleue dans ce conte de fées post-moderne . Si je m’appelais Osgood Fielding III j’aurais plutôt dit : Place au vit !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s