Hasta siempre, Comandante

 

Aprendimos a quererte

Desde  la histórica altura

Donde el sol de tu bravura

Le puso cerco a la muerte.

Aquí se queda la clara,

La entrañable transparencia,

De tu querida presencia

Comandante Che Guevara.

Tu mano gloriosa y fuerte

Sobre la historia dispara

Cuando todo Santa Clara

Se despierta para verte.

Vienes quemando la brisa

Con soles de primavera

Para plantar la bandera

Con la luz de tu sonrisa.

Tu amor revolucionario

Te conduce a nueva empresa

Donde esperan la firmeza

De tu brazo libertario.

Seguiremos adelante

Como junto a ti seguimos

Y con Fidel te decimos:

!Hasta siempre, Comandante!

Ces vers de Carlos Puebla écrits en 1965, deux ans avant la mort du Che, je les ai certes mille fois entendus mais sans jamais prendre le temps de les lire à tête reposée. Aujourd’hui c’est chose faite.

Je n’ai jamais été moi même un révolutionnaire et si j’avais un jour vraiment adhéré quelque chose cela aurait été à quelque chose d’anarchiste, rimant sur le mode ni dieu ni maître. Mais j’admire qui va au bout de ses idées quelles que soient ces idées. J’aime la cohérence quand bien même cette cohérence suive parfois des lignes courbes et peut faire l’objet de ruptures, de renoncements, de changements brusques de direction. Je n’ai jamais été du type à mourir pour mes idées. J’ai mes idées, elles sont ce qu’elles sont et peu m’importe leur validation par autrui.

 

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s