La mer est mon lit, le ciel est mon drap.


La mer est mon lit, le ciel est mon drap. L’horizon est la limite. Les coquillages ce sont mes enfants  et celles que j’ai aimées. Et cette femme sexagénaire à vélo en manteau gris, casque, gants et gilet de sécurité réfléchissant mon aile delta. Les lits se font et se défont, les ciels se lavent, se blanchissent  et se repassent, les horizons s’effacent et s’effilochent , les coquillages s’ensablent ou servent aux devins, les pneus crèvent, se réparent ou éclatent. Etrange équilibre entre mer, ciel et horizon précaires !

snapchat-996962416-1874411986.jpg

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s