Le brède patat de l’Epiphanie

 

 

Aujourd’hui c’est les Rois ! Le 6 janvier ! Et si on se couronnait d’une galette de brèdes patat ? Ca tombe bien le Roi Mage a trouvé des brèdes patat dans le rayon fruits et légumes du SNIE sur la place du marché alors que sur le marché de Mamoudzou il n’y en avait que pour le brède mafane, alias cresson du Para !

J’aime la galette Savez-vous comment ? Quand elle est bien faite Avec du beurre dedans.

Moi j’aime bien la galette avec une pâte feuilletée et de la frangipane mais y en a comme les Niçois qui préfèrent une pâte briochée avec des fruits confits et d ‘autres qui ne la conçoivent qu’ avec une pâte à chou. Mais cette année, au diable les fèves, au diable les amandes, la pâte à chou, la frangipane, la feuilletée, la briochée et les fruits confits ! Cette année le Roi Mage que voici se passera de galette ! Cette année innovons, pardi ! Célébrons l’Epiphanie avec des feuilles de patate douce, pardi !

Eh mais j’y pense, j’en ai jamais mangé de ces feuilles de patate douce-là. J’ai l’impression d’être l’un de ces lapins ou un de ses cochons d’Inde que ma grand-mère feue Julienna élevait à Morin, Saint-Claude. Et tout à coup j’ai un doute : je crois bien qu’on mangeait le lapin mais que faisait-on des cochons d’Inde ? Finissaient-ils eux aussi dans le canari ? Mémé, si tu m’entends, fais-moi un signe ! Ai-je déjà mangé du cochon d’Inde. Car lapin se dit konding en kreyol et je trouve trop étymologiquement proche de cochon d’Inde. Je m’inquiète un peu car mardi dernier j’ai consommé du landra, du hérisson malgache et je ne sais pourquoi j’ai eu comme un goût de déjà vu, déjà mâché, déjà dégusté et pourtant je suis sûr de ne jamais avoir mangé de hérisson malgache ! Ah il va falloir que je mette ça au clair avec madame ma mère ! Car comme dirait feu mon père

« hérisson, lapin, rat ou cochon d’Inde, an pa papay ! »

Oh c’est abordable, vous savez, les feuilles de patates : 1,85€ le bouquet. Plus aborable que les feuilles d’épinards frais que j’ai vues la semaine dernière à 10€ le kilo, alors qu’à Saintes on en trouve à 3,50€ le kilo. Au moins c’est local les feuilles de patate, made in Mayotte.Et la chance, j’ai trouvé de l’aubergine coupée en lamelles (j’adore) à 4€ le kilo sur le marché. C’est vrai j’aurais pu acheter l’aubergine entière et la couper moi-même en lamelles mais depuis que j’ai découvert qu’on pouvait l’acheter déjà en lamelles toutes prêtes, jolies et séduisantes, pleines de sex appeal, je ne résiste plus, je n’achète plus qu’ainsi.

Mais il faut d’abord que je vous confie un secret. Depuis environ 2010, si ma mémoire est bonne, j’ai des trous de mémoire, des béances mêmes, concernant l’aubergine et la courgette. Cela date de l’époque où j’enseignais la gastronomie française à l’université et au Senac au Brésil. Dés que ces deux légumes se présentaient dans une recette en portugais je ne trouvais plus l’équivalent français. Tout se mélangeait pour aubergine je devais passer par eggplant en anglais et beringela en portugais voire bélangère et parfois rien ne revenait à la surface. Pour trouver mon salut, il fallut avoir recours à des périphrases (un légume qui a la peau violette, on l’utilise pour faire un accompagnement fameux dans le sud de la France mais alors même le nom de cet accompagnement m’échappait (et pourtant j’adore) et il m’échappe encore en ce moment où je vous écris. Oh je peux googliser et je vais retrouver ratatouille. Mais si j’oublie je vais parler du film où un rat est un chef de cuisine. hé hé pas folle la guêpe mage! Pour courgette j’avais à ma disposition zucchini en anglais et abobrinha mais courgette restait sourd à mes appels neuronaux. Pauvre mémoire ! et il m’arrive d’oublier aussi poivron (mais jamais pimentão, bell pepper), potiron (mais jamais abobora, pumpkin). J’ai maudit Alzheimer. Il suffit que je ne fasse pas pression sur mes neurones pour que le mot recherché revienne comme une fleur à ma boutonnière ! Mais pourquoi ces deux-la alors que des centaines d’autres légumes je les domine en français anglais portugais créole, parfois même hollandais, espagnol. Jusqu’à aujourd’hui en ce moment où je vous parle, il faut que je recherche sur ma feuille le terme aubergine pour vous le ressortir clair comme de l’eau de roche.

Alors c’est parti pour une recette aux brèdes patat et à l’aubergine.

Mais, minute papillon, cette feuille de patate douce est-elle vraiment une feuille de patate douce ? Selon moi la feuille de patate douce est différente. Il faut que j’en aie le coeur net. On ne va pas me vendre des vessies pour des lanternes , quand même ! Mais cette photo me rassure.

38354

C’est bien du brède patat que j’ai en main. Ouf je suis rassuré et du coup, comme je suis doublement rassuré, je vais faire un sauté de boeuf brèdes patat et aubergine qui s’inspire de la recette ci-dessus

Bon moi j’ai sorti l’artillerie:

brèdes patate douce

aubergine coupée en lamelles fines

oignon

ail

coulis de tomate aux herbes de Provence

gingembre

curcuma,

piment bonda man jacques

boeuf

sel

poivre

20180107_095152-84748893.jpg

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s