Vendredi 13

Aujourd’hui c’est vendredi 13 avril 2018. Il y a 65 ans ma chère et tendre poussait son cri primal dans les hauteurs de Ventura, un petit hameau perdu à la périphérie de Morro do Chapéu, Chapada Diamantina, Bahia, Brésil. L’accouchement se fit à la maison. L’accoucheuse se nommait Teodora. Le 13 avril 1953 n’étant pas un vendredi mais un lundi les heureux géniteurs Belo (Belisario) et Bilia (Maria de Lourdes) ne s’empressèrent pas d’enfourcher le cheval le plus fougueux pour aller déclarer au bourg au plus tôt celle qu’on appellerait Benilde. Il leur fallut au moins sept ans pour faire l’acte de naissance. Il n’y eut aucun empressement sinon l’obligation pour papa Belo de préparer en toute hâte la meladinha qui allait consolider l’entrée dans le monde de la dita cuja

Mr Belo n’était pas superstitieux, mais lundi ou pas, il n’hésita pas à jouer une petite mise de 13 contos de réis qu’il gardait sous son matelas pour l’heureux évènement sur le Papillon (borboleta), l’Autruche (avestruz) et le Chat (gato) au jeu du bicho sans oublier l’animal totémique : le lapin (coelho). Puis il prit la Marinette, le bus local, et une fois arrivé au bourg joua à la loterie fédérale les numéros de la chance: treize quatre as neuf cinq trois. Et pour un bon protègement de celle qui deviendrait par défaut son aînée il l’affubla sur recommandation expresse de son épouse d’un Benilde qui était le nom de la meilleure amie de cette dernière. Et aussi en passant celui d’une martyre dont les cendres furent jetées dans le Rio Guadalquivir à Córdoba, en terre andalouse, Espagne. Un troisième protègement fut de lui donner un prénom en B car les deux premières grossesses qui avaient précédé la naissance de Benilde et qui terminaient en -ton, les dénommés Ivanilton et Adenilton, s’étaient soldées par la mort des deux nouveaux-nés victimes de la maladie qui sévissait alors, le terrible mal de sete dias. La maladie des sept jours. Tous deux étaient décédés avant ces sept jours fatidiques des suites d’un tétanos du nombril dû à une mauvaise stérilisation des ciseaux. C’était chose commune en ces contrées. La maman devant cette tragédie se débarrassa des trousseaux qu’elle avait préparés pour les deux premiers garçons de telle sorte que ce lundi treize avril d’auguste mémoire rien n’avait été préparé pour accueillir et surtout vêtir dignement la nouvelle âme de Ventura. Très vite on abrégea Benilde en Bena. On hésita entre Benilde et Ida, sainte du jour. On l’appela donc Dida. Mais le papa jura pour préserver l’enfant qu’il fabriquerait de ses mains des statues en terre cuite de Sainte Benilde vitam aeternam pourvu qu’elle eut la vie sauve. Une vision de Notre Dame étincelante comme un diamant LUI APPARUT ET LUI DONNA LES INGRÉDIENTS DE LA MELADINHA SACRÉE DONT IL FALLAIT OINDRE LE NOMBRIL DE L’ENFANT NOUVEAU-NÉ DONT ON CRAIGNAIT QU’ELLE NE RÉUSSISSE À FRANCHIR LE CAP FATIDIQUE DES SEPT JOURS. IL FALLAIT AUSSI LE SEPARER DU PLACENTA MATERNEL NON PAR DES CISEAUX MAIS PAR UN DIAMANT ! CETTE INJONCTION DU CIEL FIT QUE DÈS LE PREMIER JOUR ON BADIGEONNA LE NOMBRIL DE LA DITA CUJA SECTIONNE AU DIAMANT EN LIEU D’ARNICA D’UNE MELADINHA DE MIEL D’ABEILLE SANS DARD, DE CACHAÇA PURA D’ALAMBIC ET DE CITRON VERT. L’ENFANT FUT SAUVÉE. ALLÉLUIA!

Sept jours passèrent. Il fallut acheter en toute hâte la layette.

ELLE SURVÉCUT, survivante de la déception, car personne ne s’attendait à ce qu’elle survive, NON SEULEMENT 7 JOURS MAIS 23741 JOURS AU DERNIER DÉCOMPTE DU 13 AVRIL 2018. IL FALLUT CERTES BEAUCOUP DE LAIT DE CHÈVRE CAR ELLE AVAIT UNE INTOLÉRANCE AU LAIT DE VACHE ET POUR EMPIRER TOUT ÇA SA MÈRE N’AVAIT PAS DE LAIT. Mais la NORDESTINA survécut.

Et aujourd’hui en son honneur le soleil ardent du Nordeste brille sur la Baie des Anges. TIMIDEMENT CERTES MAIS IL BRILLE. NICE EST DEVENU SERTAO ET LA VOIX IMMENSE DU TROVADOR LUIS GONZAGA PLANE AU-DESSUS DE LA BAIE DES ANGES soudainement transformée en Serra de la Chapada Diamantina:

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s