En route avec Jean-Baptiste Grenouille et Caco Antibes vers la CROIX DE LUMIÈRE

Drôle de nom me direz vous. Oui Grenouille, Frog. Il aurait peut-être préféré Rainette, mon guide. MAIS QUE FAIRE? Je suis à Grasse, capitale de la parfumerie. Jibé aurait pu s’appeler tout aussi bien Molinard, Fragonard, Galimard, Dior. Mais non il répond au joli nom de Grenouille. C’est tout de même mieux que Gribouille ou Crapaud, non! Oh vous n’avez pas lu le bouquin de Patrick Suskind, Le Parfum (1985). Vous n’avez pas vu le film homonyme de Tom Tykmer non plus de 2006 avec Ben Whishaw, Rachel Hurd-Wood, Dustin Hoffman, Alan Ruckman ? Le heros c’est lui. Et c’est lui mon guide. Chic, vous ne trouvez pas? Vous n’avez pas vu non plus sans doute comme mon épouse le film de 2016 Meurtres à Grasse de Karim Ouaret avec Lorie Pester, Annie Gregorio, Samy Gharbi et Éric Viellard. Eh bien vous êtes exactement comme moi. Elle veut retrouver le parfum du film. C’est ce qui l’a motivée à se rendre dans cette ville qu’on dit un peu décrépite à 16 km de Cannes. Vous savez, lui dit Grenouille, qu’il y a le Musée International de la Parfumerie. Vous savez que tout tourne autour des fleurs à Grasse et en particulier la rose et le jasmin. Elle sait mais ce qu’elle veut c’est parcourir les ruelles, les placettes, les escaliers du Vieux Grasse. Entendre résonner ses pas sous les voûtes et les portails de la Ville médiévale. Grenouille saisit la balle au bond.

Vous avez entendu parler d’une série télé qui racontait la vie des travailleurs italiens qui venaient dans la région cultiver les fleurs à la fin du XIXeme siècle. Ça s’appelait Dans un grand vent de fleurs, tire du roman homonyme de Jeanine Montupet, une saga de Gérard Vergez autour de la lavande, du jasmin et des secrets de famille dont l’action se passe à Grasse et dans ses environs. C’est vrai, je l’avais oublié, j’ai vu la série en 1996 et aujourd’hui encore est imprimée au laser dans ce qui me reste de cerveau la beauté des environs de Grasse.

JE ME SOUVIENS MÊME DU NOM DONNÉ PAR L’HÉROÏNE AU CHAMP DE JASMIN QU’ELLE CULTIVAIT TOUTE PETITE: la Croix de Lumière.

Avec Rosemarie La Vaullee (Sorenza Salvoni), Bruno Wolkowitch (Guillaume Garlande), Marina Vlady (Alexandrine Garlande), Charles Schneider (Felix), Agnese Nano (Louise di Luca), Orso-Maria Guerrini.

Je précise à Jibé quand même que je souhaite voir le marché et que je m’intéresse à la cuisine des fleurs.

Bien c’est noté , ne vous inquiétez pas, je m’occupe de tout. Je vous attends à la gare routière de Grasse vers 10 heures.

Vous arriverez probablement par le bus 500 qui vous mènera de Nice à Grasse, n’est-ce pas?

Oui nous disposerons alors de 3 heures. Ça nous donnera suffisamment de temps pour visiter la Croix de Lumière, j’espère !

Première déception: nous sommes lundi et pas de marché. La plupart des magasins sont fermés. Sur les conseils de Jibé on a commencé d’abord par un petit tour à la boutique Fragonard. On est transporté par la magie des effluves. Frivole, Éclat, Fragonard, Belle de nuit, Ile d’amour. Tous des parfums Fragonard: les cinq miniatures de parfums de collection 35 €. Les mouillettes blanches volètent de nez en nez.

Bref nous avons reniflé les parfums mais pas trouvé la Croix de Lumière. Jibé avait tout simplement omis de nous signaler que la saison des fleurs commence en mai. Pour se faire pardonner Jibé nous conseilla d’aller manger au restaurant Bobo à Cannes à deux pas de la Croisette.

Une pizza formaggio à la pâte bio pour madame et un magret de canard avec gratin de riz et courgettes pour monsieur. Pour boire deux ballons de rosé. Comme d’hab. 45€ l’addition. C’est l’extase. LE Graal.

MAIS SOUDAIN est-ce le vin, est ce l’air iodé du large, mais voilà que Bena se transforme devant le Carlton, puis le Martinez puis le Splendid en Magda, alias Marisa Orth, glorieuse épouse de Caco Antibes, le personnage de Miguel Falabella dans Sai de Baixo.

Devant le Palais des Festivals elle s’exclame:

não vou sair daqui sem colocar minha mão na mão de Pedro.(je ne vais pas sortir d’ici sans mettre ma main dans celle de Pedro)

Et moi ignare je cherche qui bien peut être ce Pedro.

Pedro Almodôvar, claro, CAQUINHO

Comme s’ils étaient amis intimes.

QUOI? MA TRES DIGNISSIME EPOUSE SE PRENANT POUR MADAME MAGDA, PROTOTYPE DE LA FEMME FUTILE EMERGENTE. DÉBORDANTE DE FINESSE ET DE NOBLESSE. PUISQUE C’EST AINSI JE VAIS ME TRANSFORMER EN CACO. DESCENDANT DU PRINCE VIKING AFRICAIN WAISSE FUDER. HEUREUSEMENT LA BELLE-MÈRE CASSANDRA (Araci Balabanian), CETTE CASCACU, EST RESTÉE AU BRÉSIL DANS L’APPARTEMENT DU AROUCHE TOWERS.

JE VAIS GUIDER MA DOUDOU MAGDA EUGENIA SAYAO ANTIBES À ANTIBES, VILLE QUI PORTE MON NOM DE FAMILLE. ANTIBES JUAN LES PINS.

ANTIBIS,

me corrige Magda. Moi je lui réponds au tac au tac dans la langue de Camões:

Cala essa boca Magda. Nada de Antibis, aqui nesse coracao das Zoropas se fala Antibes querida. E só fazer biquinho que você consegue.

C’est ainsi que transformé à Cannes en Caco Antibes j’ai pris le bus 200 pour me retrouver à Antibes où je comptais prendre un café bio dans mon restaurant de plage préféré depuis plus de 25 ans, le Bijou Plage sur la plage des milliardaires.

Malheureusement sur la porte d’entrée on pouvait lire : fermeture définitive suite application loi littoral.

Nous avons parcouru toutes les plages et tous les ports entre VALLAURIS GOLFE JUAN et ANTIBES JUAN LES PINS. Plage du midi, plage de l’ouest, plage de l’est, port Camille Rayon. Port Vallauris GOLFE JUAN.

La croix de lumière court toujours. Mais merci pour tout Jibé et Caco. AVEC DES GUIDES COMME VOUS ON PEUT VOYAGER LES YEUX FERMÉS.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s