28 avril : so deixo meu Jean-Marie no ultimo pau de arara

10173633_495095063925425_9130093952132292313_n

Il y a trois biotopes que j’aime plus que tout au monde : l’un c’est la mangrove, c’est le number one, le chouchou des chouchous; le deuxième c’est la montagne (je ne suis pas montagnard de haute-basse-terre pour rien) et le troisième, last but not least, c’est la caatinga ! Et aujourd’hui 28 avril c’est depuis 2003 la fête à la caatinga ! Alors fêtons que diantre !

Por ser de lá
Do sertão, lá do cerrado
Lá do interior do mato
Da caatinga e do roçado
Eu quase não saio
Eu quase não tenho amigo
Eu quase que não consigo
Ficar na cidade sem viver contrariado

Por ser de lá
Na certa, por isso mesmo
Não gosto de cama mole
Não sei comer sem torresmo
Eu quase não falo
Eu quase não sei de nada
Sou como rês desgarrada
Nessa multidão, boiada caminhando à esmo.

Et comme je suis caatingueiro dans l’âme eh bien aujourd’hui je trinque. A ta santé caatinga, écosystème brésilien ! Bien sûr, je bois une petite cachaça Pitu car ninguém é de ferro ! On ne trinque pas en l’honneur de la cachaça avec du Pouilly Fuisssé ni avec de la Veuve Clicquot. Ce qui sied vraiment c’est la cachaça. Alors un petit citron (je n’ai pas de vert donc ce sera du jaune cette année, désolé). A ta santé caatinga, à votre santé umbu, bode, rapadura, cansanção, tatu-bola, ema, onça, sisal, fogão de lenha, mandacaru, siriema, tuiuti, arara azul e lear ! Saudade ! Saude !A votre santé à vous aussi cariri, pau de arara, cerrado, sertão, jurema, palma, xique-xique, juazeiro, angico, aroeira, urubu-rei, jacu, onça pintada, tamanua, caipivara, teju, caititu, forro !

Caatinga

Quand je pense caatinga  je pense à un écosystème brésilien unique en son genre, il n’existe qu’au Brésil qui comprend sur 895000 km² (soit 11 pour cent du territoire brésilien) 10 etats brésiliens : Alagoas, Bahia, Ceara, Maranhão, Minas Gerais, Paraiba, Pernambuco, Piaui, Rio Grande do Norte, Sergipe. Cette date anniversaire est l’occasion de   protéger cet écosystème fragile car fortement anthropisé  ( qui résiste malgré les dépradations en tous genres dus à la chasse, au prélèvements de bois, et aux brûlis) mais aussi de montrer l’importance de sa conservation pour l’équilibre  environnemental

dia_nacional_da_caatinga-768x666

La caatinga est un ensemble qui avec le cerrado ne fait pas partie du patrimoine national brésilien (malgré les propositions d’amendement de la Constitution PEC 51 datant de 2003 et PEC 5 de 2009 toujours en discussion) au même titre  que  l’ Amazônie, la Mata Atlântica (foret atlantique), la Serra do Mar, le Pantanal et la Zona Costeira (zone littorale). C’est le jour anniversaire de Joao Vasconcelos Sobrinho (1908-1989) un écologiste pionnier qui sert comme date pour le journée de la caatinga.

C’est une région semi-aride riche en biodiversité, où vivent de nombreuses espèces endémiques. On y dénombre 78 espèces de mammifères ; 591 espèces d’oiseaux; 177 de reptiles; 79 espèces d’amphibiens; 241 espèces de poissons et 221 espèces d’abeilles.

156x133_tatu_bola_caatinga

La caatinga a de grandes potentialités:  une utilisation durable de sa biodiversité peut  permettre par un plan de sylviculture approprié l’exploitation du bois, du fourrage, des plantes médicinales, des fibres, des résines, des caoutchouc, de la cire, des colorants, des oléagineux, des plantes aromatiques et alimentaires.

 

La caatinga présente aussi des paysages considérés idéaux pour l’écotourisme. Tous ces facteurs sont fondamentaux pour donner une impulsion au développement de la région et promouvoir une meilleure qualité de vie aux populations locales.

A vida aqui só é ruim
Quando não chove no chão
Mas se chover dá de tudo
Fartura tem de montão
Tomara que chova logo
Tomara, meu Deus, tomara
Só deixo o meu Cariri
No último pau-de-arara
Só deixo o meu Cariri
No último pau-de-arara
Enquanto a minha vaquinha
Tiver o couro e o osso
E puder com o chocoalho
Pendurado no pescoço
Vou ficando por aqui
Que Deus do céu me ajude
Quem sai da terra natal
em outro canto não pára
Só deixo o meu Cariri
No último pau-de-arara
Só deixo o meu Cariri
No último pau-de-arara
Enquanto a minha vaquinha
Tiver o couro e o osso
E puder com o chocoalho
Pendurado no pescoço
Vou ficando por aqui

 

Malheureusement cet environnement malgré la création de zones  de conservation ambientale fédérales ou régionales est soumis à de nombreuses dégradations par les brûlis, la chasse et la déforestation .