Recette du jour : Haricots noirs, céréales et gombo

img_1913

Haricots noirs en sauce, méli-mélo de céréales (semoule de blé dur complète, semoule de blé dur blanche, blé, flocons de soja, orge, avoine, seigle, riz ) (disons que c’est un couscous amélioré) et gombo à la ratatouille. C’était mon plat du jour. Pour fêter mes 91 kilos, sommet atteint hier. Je sais à chacun son Anapurna ! Atteint le mot est faible, gravi à la force du poignet mais surtout à l’abstinence de l’oeil et de la langue. Il suffit de mettre ces deux-là au repos et on maigrit sans y penser. Je pèse 91 kilos chez le médecin et 94 sur ma balance. Désormais je vais retirer 3 kilos de ce que me dit ma balance.

Alors les haricots noirs c’est simple, on les met à tremper toute une nuit avec des feuilles de laurier et es clous e girofle. Puis au petit matin dans une cocotte minute on met les haricots à cuire avec tout juste de l’oignon et de l’ail. Dès que la cocotte commence à chanter compter dix minutes, pas plus de cuisson. Ensuite retirer du feu  et séparer les haricots de leur jus que vous allez conserver. Dans une cocotte faites revenir dans l’huile d’olive les oignons ciselés, l’ail et le poivron, puis ajoutez la tomate et la sauce tomate, sans oublier les fines herbes et le coriandre vert, poivrez et salez (moi je ne sale pas).  C’est alors que vous ajoutez les haricots et que vous faites revenir tout ça à feu doux. Ensuite rajouter l’eau de cuisson des haricots que vous aviez réservée. Et faites mijoter tranquillement. Si vous avez du giromon  n’hésitez pas à en mettre un morceau.

Pendant que les haricots mijotent prenez 200 grammes (pour 4 personnes) de méli-mélo de céréales  (aujourd’hui j’ai utilisé le Délice de Céréales de La Vie Claire mais je pourrais faire mon propre mélange avec ce que j’ai sous la main et j’ai toujours sous la main du couscous complet et de l’avoine complète, les deux bios, tant qu’à faire). J’ai toujours aussi du riz noir mais aujourd’hui je n’en ai pas mis car le riz noir prend du temps à cuire.

La c’est vraiment enfantin. A raison de  50 grammes de céréales par personne il faut compter 200 grammes pour 4 personnes de ce mélange. Vous faites bouillir 25 cl de ‘eau que vous pouvez saler (moi je ne sale pas) et y ajouter soit du beurre soit de l’huile ‘olive. je préfère mettre l’huile d’olive dans l’eau.  On peut aussi épicer cette eau avec des épices pour changer les saveurs.. Dès que l’eau a bouilli vous la renversez sur les céréales. Vous couvrez et vous laissez infuser 10 minutes. Ensuite il suffit d’égrener le tout avec la fourchette, rajouter au besoin du beurre ou remettre au feu ou au micro-ondes si vous préférez chaud. Moi je préfère froid car je sais que ça va accompagner mes haricots en crème.

En même temps, eh oui je sais, vous n’avez pas trois mains, ni trois cervelles mais essayez, vous verrez, on y arrive. En fait vous avez eu le temps de le faire pendant que les haricots cuisaient. Vous n’êtes pas resté à fredonner des  comptines à la cocotte quand même ! Vous leur avez plutôt chanté :

voici la recette de l’omelette.

Ou alors vous avez préféré revenir à la mode des années 30.

Pour faire un tournedos il me faut un do

Pour faire du vermicelle il m’ faut un violoncelle

Sans tout cela je rate tous mes plats

Pour faire un bon festin il m’faut des musiciens

Sans tout cela je rate tous mes plats

Non c’est pas votre genre. Vous c’est l’opéra ? Qu’à cela ne tienne ! Chantez mezzo voce  à vos haricots: ils vous le rendront au centuple, pour peu toutefois que vous chantiez juste.

Chantez à vos haricots noirs la recette du tournedos Rossini sur l’air de l’ouverture du Barbier de Séville, de Gioacchino Antonio Rossini (1792-1868) dont voici la partition

Prenez :

quatre tournedos

100 grammes de foie gras

un verre de Madère

et des truffes

C’est la recette du tournedos Rossini.

On taille dans un foie gras de belles escalopes

on fait mariner une ou deux heures en assaisonnant

et sans oublier le Madère et les truffes.

quatre tournedos

100 grammes de foie gras

un verre de Madère

et des truffes

            50 grammes de truffes au minimum

Faire mariner une ou deux heures

avec des truffes coupées en lames.

Faire sauter les tournedos, oui les tournedos,

Faire sauter les tournedos, faire sauter les tournedos.

Puis les dresser sur croûtons frits

Puis déglacer le plat

avec le Madère ayant servi à macérer le foie gras.

On y ajoute un peu de sauce demi-glace

Oui, avec les truffes.

Faire mijoter quatre minutes

Dresser sur chaque tournedos l’escalope de foie gras

Préalablement farinée et qu’on a fait sauter au beurre

Et arroser avec la sauce que l’on a bien beurrée hors du feu.

C’est le tournedos Rossini !

Et pendant que vous chantez votre partition n’oubliez pas de couper vos gombos en fines lames et de les mettre à frémir avec une cuillère à soupe d’huile d’olive, et les épices et aromates et légumes habituels systématiques que sont la sauce tomate, la tomate, l’ail , l’oignon, le basilic et le coriandre vert, les poivrons, la courgette et l’aubergine, un piment végétarien et une cuillère à soupe de vinaigre balsamique. Vous pouvez aussi ajouter des champignons, j’adore.

Ensuite il suffit de dresser votre plat . Tout d’abord les haricots. Puis au centre les céréales et au centre des céréales les gombos à la ratatouille. Et si les haricots se mettent à danser la biguine sur votre fourchette entre langue et luette c’est signe, chef, que vous êtes bien toqué et que vous pouvez déguster et fredonner en même temps avec les Barbus l’ouverture du Barbier de Séville.

20180606_121540673616070.jpg

Vous voulez en savoir plus sur les relations qui existent entre musique et bouffe allez ici