Plat du jour: crêpes aux lentilles vertes ovo-lacto

lentilles-vertes

Le dimanche jusqu’à la semaine dernière c’était le jour réservé aux fruits de mer et aux poissons depuis près de deux ans. Le dimanche on faisait bombance. On s’achetait des moules ou on se faisait des coquilles saint jacques, des gambas, de la morue, et tout le bataclan. Eh bien aujourd’hui pour la première fois j’ai fait un dimanche végétarien. Ovo lacto. Et je me suis régalé.  Je n’ai pas suivi la recette de Max Boulbil pour la recette de la pâte à crêpe mais j’ai bien dansé.

Ingrédients des crêpes  (pour deux personnes):

3o cl de lait demi-écrémé

100 grammes de farine de blé

1 oeuf

1 cuillère à café d’huile,

1 pincée de sel

beurre pour faire les crêpes

Ingrédients des lentilles vertes

persil, oignons, ciboulette, échalotes, sauce tomate, piment végétarien,

150 grammes de lentilles

1 feuille de laurier

1 cube de bouillon de légumes bio

eau

huile

Je n’avais pas d’ail sous la main donc je n’en ai pas mis. D’habitue je mets du vinaigre balsamique mais aujourd’hui je n’en ai pas mis. D’habitude je mets du curry aussi mais aujourd’hui non ! Avant j’aimais bien avec des saucisses fumées, des petits lardons, miam miam, mais maintenant c’est fini tout ça. La poitrine de porc me regarde de travers dans le frigo. J’attends l’occasion de m’en débarrasser.

  • eh l’ami tu me négliges.  qu’est ce qui se passe.
  • Eh oui excuse-moi partenaire, times are changing my friend. I’m a vegan, I’m a level 5 vegan, not a chegan,

Je me suis déjà débarrassé de ma sauce soja qui faisait part de tous mes voyages culinaires en sauce. Trop salé.

Je me suis débarrassé de tant de choses. Je me surprends moi-même. Un dimanche. crêpe lentilles ! J’hallucine !

Mais c’est bon vous savez, les crêpes aux lentilles. Bon je n’ai peut-être pas fait les meilleures crêpes du monde. La première était excellent, la deuxième un peu moins, la troisième un désastre mais je les ai mangés toutes les trois. Avec deux cuillères à soupe de consommé de lentilles vertes. Je ne les ai même pas roulées. Aussitôt sorties du feu aussitôt ingurgitées. J’admire ceux qui cuisinent et ne goûtent pas ! Moi je goûte et je cuisine en même temps. Une cuillère pour la langue, une cuillère pour l’oeil droit, une cuillère pour l’oeil gauche jaloux, deux cuillères pour  les deux gros orteils des pieds, ceux-là sont des dévorants, surtout l’orteil du pied gauche, ah çuilà, vaut mieux l’avoir en photo. Parfois l’air de rien il me remonte à travers l’échine et pendant que je suis en train de vaquer à mes occupations culinaires, l’air de rien, il  prend la place du pouce droit. Alors le pouce commence à me gratter, à me gratter et la seule façon de calmer cette grattelle  c’est de donner au dévorant son hostie sainte, c’est à dire deux cuillères fêtées de rab du plat que je suis en train de confectionner. On dit souvent que je cuisine pour dix, maintenant vous comprenez pourquoi. J’ai du monde à nourrir moi ! Et si je ne les alimentais pas, ces enfants-là, la chair de ma chair, c’est eux qui seraient orphelins, pas moi. Le temps que le plat soit prêt j’ai déjà goûté au minimum trois ou quatre fois. Le pire c’est quand y a des dombrés. Je (enfin mes zigotos, parce que moi vous savez je ne fais que grignoter) trouve toujours une raison pour goûter. Tiens justement je n’ai pas fait de dombrés car je trouvais que des dombrés lentilles fourrés dans des crêpes, ça faisait un peu redondant. Mais dombrés lentilles, tiens pourquoi pas pour un autre jour. Tiens j’ai bien envie de faire dombrés pois chiche ou dombrés pois cassés, je n’ai jamais essayé. Et puis varier aussi : si je refais des crêpes en mélangeant fifty fifty le blé et le maïs par exemple !

J’allais vous mettre des photos du plat mais le temps que je trouve le portable les dévorants sans-gêne avaient liquidé l’assiette. Mais j’ai gardé  de la pâte à crêpe . Le soir les enfants se couchent tôt. Je pourrai peut-être faire une petite photo.