Misa criolla

Les messes chantées ont généralement cette trame sacrée, liturgique: Kyrie, Gloria, Credo, Sanctus et Agnus Dei.

En 1964 sort le disque Misa Criolla de l’argentin Ariel Ramirez (1921-2010) composition pour choeur, solistes et orchestre.

Les solistes sont issus de Los  Fronterizos, groupe folklorique qui existe depuis une izaine d’années alors composé à minima de un alto, deux ténors et une basse (Julio Cesar Isella, Juan Carlos Moreno, Gerardo Lopez, Eduardo Madeo, Yayo Quesada)

Au charengo  Jaime Torres

Le choeur est celui de la Cantoría de la Basílica del Socorro, sous l’harmonisation et la direction du Rev. Père Jesus Gabriel Segade.

.

Je connaissais auparavant la version de 1999 avec Mercedes Sosa  , la voix argentine des sans-voix, (1935-2009) qui avait obtenu en 2000 un Grammy Award pour la meilleure musique folk latino-américaine. C’est l’autre jour Angelina Antona qui m’a informé de cette version originale de 1964. Je dois avouer que j’aime mieux l’orchestration du disque de Mercedes Sosa qui fait une grande part à la guitare. Je trouve que la première version, la version originale, est peut-être plus empreinte de religiosité tandis que celle de Mercedes Sosa serait quant à elle plus empreinte de sérénité. Affaire de goût. Bon, on peut être athée comme moi mais  savoir apprécier l’élan et les vibrations mystiques que peuvent causer l’écoute de cette messe créole.

En 1958 sort bien avant  le phénomène de la Misa Criolla de Ramirez la Missa Luba qui elle repose sur les choeurs et les tambours, c’est une version congolaise sous la direction du Père Guido Haazem (1921-2004) religieux issu de l’Ordre des Frères Mineurs et Les Troubadours du Roi Baudouin (une chorale qu’il fonde dès 1953 à Kamina au centre du Katanga alors belge). Les troubadours vont alors faire une tournée européenne dès 1958  en Belgique, en Hollande et en Allemagne. Ils sont chez Philips dès 1963 et certaines des plages de leur album seront partie intégrante de films connus comme L’Evangile selon Saint-Mathieu (1964) de Pier Paolo Pasolini ou The singing Nun (1966) de Henry Koster avec Debbie Reynolds ou encore If (1968) de Lindsay Anderson   avec Malcom McDowell deux de leurs morceaux figureront même pendant 11 semaines  au hit parade britannique (Sanctus et Benedictus en 45T) en 1969 après la sortie du filme If. Philips éditera en Europe leur premier album en 1963, soit un an avant la Misa Criolla

MV5BOWFiYzNmOTgtNmY1Ni00ZTUzLTlmZjYtOTExNTdlNTVhNjUyXkEyXkFqcGdeQXVyNjc0MzMzNjA@._V1_SY1000_CR0,0,666,1000_AL_

Un peu avant en 1956 l’abbé Robert Wedrahogo propose sa Messe des Savanes , qui est une chorale africaine à quatre voix, des séminaristes membres du petit séminaire de Pabré (Haute-Volta)(Le Burkina-Faso d’aujourd’hui) accompagnée de tambours et tam-tams. On y sent l’influence des danses voltaïques et même l’influence arabe pour l’une des plages du disque qui en comporte au total 6. Cette messe sera éclipsée par la Misa Luba  dès 1958

La Misa Flamenca (1966) est quant à elle arrangée par Ricardo Fernández de la Torre et José Alcaraz Torregrosa. A ce disque participent  Rafael Romero, Pericón de Cádiz, Chocolate, Pepe “el Culata” et Los Serranos au chant; Víctor Monje “Serranito” et Ramón de Algeciras à la guitare flamanca  et finalement les chorales Maitea et Easo.

D’autres misas flamencas suivront dont les plus célèbres sont celles de Fosforito (1975); Paco Peña (1991); Enrique Morente (1991); Alfredo Arrebola (2005); et Curro Piñaña (2007).

En 1966 on trouve en face B de la Misa flamenca la Misa Mozarabe. Les mozarabes sont des Chrétiens qui ont conservé leur religion catholique durant l’occupation maure de l’Espagne qui a duré presque 800 ans. A Tolède cette occupation a duré jusqu’en 1085-1086 bien que la Reconquista ne se termine officiellement qu’en janvier 1492 à la chute du royaume mahométan de Grenade. Sommés d’abandonner le chant mozarabe pour le chant grégorien de rentrer dans le rang et de suivre la liturgie en latin romaine ils se sont révoltés et le pape a fini par accorder à six paroisses de Tolède de conserver leur rite qualifié aussi de rite hispano-wisigoth. La version de 1966 est due au Père Gonzalez Barron. Le Choeur du Séminaire de Tolède ainsi que le Choeur du Colegio de Infantes sont sous la direction du Père Alfonso Maria Frechel et du Père Alonso. L’orchestre d’instruments anciens andalous fait part belle à la harpe  et est sous la direction du même José Alcaraz Torregrosa vu plus haut pour sa participation à la Misa Flamenca.

115378725

La trame de cette messe est différente des autres :

Introito – Officium – Gloria

Psallendo – Sacrificium – Pacem Meam

Sanctus – Credo – Pater Noster

Accedentes – Post Communionem