Les aventures du Prince Ahmed

 

C’est une vieille histoire que ce film, le premier film long métrage d’animation qui ait survécu jusqu’à nous, créé en 1926 en Allemagne par Lotte Reiniger. Pendant 65 minutes les silhouettes défilent et vous transportent sur fond musical de Wolfgang Zeller dans les mille et une nuits revisitées par Lotte Reiniger entre Orient  et Afrique. C’est Abenteuer das Prinzen Achmed en allemand, en français Les Aventures du Prince Ahmed.

Ce conte fantastique réunit :

une femme-oiseau, la princesse  Pari Banu , souveraine de l’archipel des esprits du Wak-Wak ,

le calife

le prince Ahmed, fils du calife ;

la princesse Dinarzade, fille du calife

le mage africain, l’enchanteur maléfique, le sorcier, appelez le comme il vous plaira de l’autre.

Ie cheval volant,

Aladin et sa lampe merveilleuse,

l’empereur de Chine

le bouffon de l’empereur de chine

la sorcière des Montagnes de feu

le palais volant

les esprits du wak- wak

Les Aventures du prince Ahmed  reprend de multiples éléments des mille et une nuits. Dans l’histoire  originale trois princes sont amoureux de leur cousine la belle Nourounnihar. Leur père, le sultan des Indes, leur conseille de ne pas s’accrocher à cette idée et de chercher une autre épouse mais devant leur refus de chercher ailleurs il leur propose un marché. Ils devront lui ramener chacun un trésor quelque chose d’inestimable. Celui qui aura le plus beau trésor aura la cousine tant désirée pour épouse. Les 3 princes partent Houssain,  Ali    et Ahmed le plus jeune. Houssain, l’aîné, va au royaume de Bisnagar et ramène un tapis volant. Ali le puiné va à Schiraz en Perse et ramène un tuyau d’ivoire avec deux verres à chaque extrémité qui permettent de voir à travers ce que l’on désire. Ahmed le dernier ramène de Samarcande une pomme artificielle qu’il suffit de flairer pour écarter toute maladie. Avec leurs trois objets fabuleux ils arrivent à sauver la princesse Nourounnihar qui était sur le point de mourir. Le père décide alors de les départager et de les faire se confronter au tir à l’arc. C’est Ali qui envoie sa flèche le plus loin. On commence les préparatifs de la noce. La flèche  d’Ahmed n’est pas retrouvée. De dépit Houssain se retire et devient derviche. Tandis qu’ Ahmed part à la recherche de sa flèche qu’il retrouve à grande distance par terre. Sans s’en rendre compte il entre au pays des génies où règne la fée Pari-Banou et tombe amoureux de cette dernière qui dépasse en beauté et richesse toute ce qu’il avait vu chez sa cousine. Cette dernière lui dit que c’est elle qui a transporté la flèche jusqu’à son royaume et elle lui propose de devenir son mari. Elle est riche et belle. Ils forment un couple parfait. Je vous épargne tous les rebondissements mais à la fin Ahmed devient sultan des Indes à la place de son père et avec l’aide du frère de Pari Banou, Schaibar. Pari-Banou devient sultane des Indes. Happy end. L’histoire ne dit pas s’ils vécurent heureux et s’ils eurent beaucoup ‘enfants. Mais on l’imagine.

Les aventures du prince Ahmed reprend les personnages des mille et une nuits, reprend Aladin et sa lampe magique. Les objets magiques sont le cheval volant et le palais volant mais il y a deux fées dans les Milles et une nuits Pari-Banou et la sorcière du sultan. alors que dans les Aventures d’Ahmed revisitées par Lotte Reiniger il y a un mage et une sorcière.

Transposées ans un cadre antillais l’histoire donnerait à peu près ça.

Yé krik! Yé krak! Est-ce que la cour dort ? Non, la cour ne dort pas! Si la cour ne dort pas, c’est Théodore qui dort, dans la cour d’Isidore pour deux sous d’or! Yé krik! Yé krak! Yé mistikrik! Yé mistikrak!

Wak-Wak l’archipel de la guadeloupe où vivent des génies, esprits et autres démons et fées

Le mage : le quimboiseur, le gadédzafé, le maître des cyclones

la fée-princesse oiseau : la diablès Lilith, la succube fatale, reine de la Soufrière,

les soukouyans, les volants, les zombis : les esprits, les invisibles, les entités, les génies

le prince ahmed : le dorliss incube, Samaël

la princesse Nourrounniha : la Sirène Eve, fatale

Aladin, Adam

le cheval volant/tapis volant : le chouval bwa

le palais volant : le fromager volant

la sorcière des montagnes de feu : la makrèl de la Soufrière

le calife : Bawon Sanmdi

 

 

 

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.