Ma version du grits and shrimps

J’ai déjà évoqué ici ma passion pour le grits and eggs et le grits and shrimps voire pour le grits tout cours. Je sais ce n’est que du maïs, du gruau de maïs, de la semoule de maïs, du cornmeal comme ils disent down over there in the Deep South, qui peut avoir des textures diverses et variées. Mais quand on aime on ne compte pas, n’est-ce pas. Moi en tout cas j’ai fait avec de la semoule de maïs complète importée d’Italie. Elle est bien jaune, de ce jaune qui fait les bonnes polenta.

« La semoule est fabriquée à partir de maïs jaune issu de l’Agriculture Biologique.
Elle est obtenue par mouture spéciale qui fragmente l’amande et les enveloppes sans les réduire en farine ce qui permet à la semoule de bien se tenir à la cuisson. »

Merci La Vie Claire !

Il y a deux préparations celle des grits et celle des crevettes.

Pour les grits j’utilise quatre mesures d’eau pour une mesure de grits. Certains préconisent trois mesures, d’autres quatre mesures, d’autres encore 5 mesures de liquide. Tout dépend de la texture finale qu’on souhaite obtenir. Moi c’est quatre. Dans l’eau (mais certains préfèrent mettre uniquement du lait) que je porte à ébullition je mets une cuillère à soupe d’huile d’olive et un cube de bouillon de légumes bio. A ébullition je verse le maïs en pluie et je baisse le feu car immédiatement c’est les gros bouillons et les bulles qui éclatent à toute vitesse. On peut se faire brûler vite fait par les projections. alors watch out ! C’est sportif. Je touille, je touille, je touille comme un malade le temps que le maïs cuise. Ça prend dans les dix minutes. Si vous avez lune vocation de kamikaze vous pouvez aller jusqu’à un quart d’heure de cet exercice de musculation du bras et du poignet. Une fois ce temps écoulé et après avoir vérifié que mes articulations fonctionnent comme il se doit j’ajoute un morceau de fromage. Aujourd’hui j’avais un fromage roumain, le Burduf. Le Burduf est un fromage salé à base e lait e brebis  salé, pressé  et non cuit. Mon burduf est à 67 pour cent à base de lait de vache et 30 pour cent à base de lait de brebis. Là en Roumanie ils font aussi de la polenta et y ajoutent en fin de cuisson du burduf et des  lardons. Il est un peu salé et comme je n’ai pas ajouté de sel c’est pratique.

branza-de-burduf1949266346.jpg

J’incorpore le fromage, puis j’ ajoute un petit morceau de beurre, je poivre abondamment et pour finir je nappe le tout avec un peu de crème fraîche. Et voilà les grits sont prêts. Je garde au chaud ou je sers illico. Il vaut mieux avoir fait au préalable les crevettes. Je ne conserve intact que les queues, le reste est décortiqué . Dans une poêle je fais revenir ail, oignon, poivron vert et rouge, ciboulette et piment coupé en lanières très fines. J’ajoute le gombo coupé en tranches fines que je mouille au vinaigre balsamique, puis les crevettes, je poivre. C’est prêt. Je réserve et j’attends que les grits soient prêtes. Sur la photo j’avais des acarajés maison de la veille. Ils ont servi à décorer. Yummy. Attention les grits se dégustent bien chaudes.

Vous pouvez si vous le désirez ajouter des tomates pour donner de la couleur voire ajouter une mesure de lait aux 4 mesures d’eau si vous souhaitez un maïs plus liquide.

Pour le fromage bien évidemment mettez celui que vous avez sous la main. De l’emmental râpé, de la mozzarella, du parmesan, du cheddar, du comté, du chèvre, de la brebis, du camembert, que sais-je, bref c’est vous qui voyez.