Un coq au vin à la mode Magellan

Juillet 2015. Salvador. Ce soir à Salvador, première capitale du Brésil, je dois préparer un coq au vin pour une fête demain. Je saurais à midi si on a réussi à me dégoter un ou deux coqs quelque part de bon gabarit et de belle prestance mais sinon on fera avec de la caille, du poulet, de la dinde, de la pintade, du chester, du tender, du lapin, du canard, de l’oie, du chapon ou de la poularde, des cuisses, des hauts de cuisse, tout ça ensemble ou séparément, inversement et proportionnellement mais ni croupion (ça c’est réservé a Maïté, ma mamoune) ni ailes, ni bec, ni yeux, please !

Awa comme ils disent les créoles ou alstublief comme ils disent les bataves kkk (ça n’a rien à voir avec le schmilblik mais ça m’est revenu tout d’un coup alors je partage mon savoir linguistique).

Je voudrais aussi dans mon joyeux melting pot du sang de coq car traditionnellement le coq au vin se cuisinait dans son sang comme au Brésil pour le délicieux frango ao molho pardo… Bon on verra bien…

À défaut de sang de coq, du sang de raisin fera l’affaire. Par contre la couleur de ce sang, je me tâte… Je ne sais pas encore. J’ai envie de faire cette fois-ci un pot-pourri de vin rouge et vin blanc. Et au lieu d’utiliser du cognac pour flamber les morceaux de poulets roussis je vais utiliser de la cachaça ça c’est acquis… Pour les champignons de Paris ça va être compliqué , je crois, à moins d’en trouver des déshydratés ou en surgelés ou en boîtes… Dommage. Et je n’ai pas trop envie de faire les épiceries et autres supermarchés pour trouver des champignons frais car ici denrée rare et de plus il pleut averse sur Netopolis. Si j’en avais le temps je ferais peut-être mariner tout ça toute la nuit dans le vin rouge.

Netopolis c’est le surnom que j’ai donné à Salvador dont le maire s’appelle ACM Neto. Neto ça veut dire petit-fils. Il est le petit-fils d’un grand cacique décédé de la politique de droite brésilienne appelé ACM, Antonio Carlos Magalhães, ex-gouverneur de Bahia, ex-ministre etc. Pour la petite histoire Magalhães se traduit en français par Magellan. Bon on verra bien. Ma touche personnelle sera d’y ajouter des piments végétariens, des clous de girofle en poudre, du coriandre vert, de la ciboulette, tomate, thym, oignons, gingembre, ail, muscade, clou e girofle, poivre et peut-être du colombo et je me tate encore pour le sang frais de poule comme dans la recette du poulet au sang ou poulet en barbouille. J’ai vu quelque part qu’on pouvait ajouter un peu d’anchois pilés. Je ferai un petit test pour voir le goût… Mais tant qu’à faire pourquoi pas des crevettes séchées pilées car j’en ai déjà dans le frigo qui ne demandent qu’a être utilisées… Finalement ce coq au vin à la mode hiver austral brésilien il n’a pas si mauvaise allure et pour sublimer tout ça j’aurais bien fait des dombrés, les bons dombrés antillais à la sauce Nantua mais le public composé de brésiliens de Brasilia que je vais rencontrer pour la première fois demain pourrait ne pas apprécier cette spécialité d’outre-atlantique – donc on va la jouer fine. Ce sera riz blanc, molho lambão et farine de manioc. Et pour le vin un petit vin de pays d’Uruguay ou du Chili. Et voili voilou mon déjeuner de demain est d’ores et déjà ficelé. Il n’y a plus qu’à se mettre à l’ouvrage et commencer la marinade. Euh, je précise pour les puristes : c’est bien un coq au vin et pas un colombo de coq la présence du rhum, du piment végétarien et du colombo n’étant que consubstantielles.

kkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkk.  Mais pour ne pas choquer ces puristes et dans un souci d’apaisement j’accepte de rebaptiser mon coq au vin et de l’appeler coq au vin à la mode Magellan… Satisfaits ?!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

fb_img_1533081787892911094849.jpg

Mais vous savez quoi ? En faisant les courses j’ai changé d’avis et j’ai fait finalement une boeuf bourguignon à la mode Magellan avec les mêmes ingrédient plus les pommes de terre grenaille. Comme morceau de boeuf j’ai pris du cruz machado mélangé à du musculo. J’ai pu trouver des champignons en conserve. c »est rigolo car deux flacons de champignons coûtent aussi cher  qu’un kilo de viande. J’ai pris trois kilos et demi de viande à 12,90 reais le kilo, ce qui fait à peu près 3,50€ le kilo. de boeuf bourguignon.

Bye bye coq au vin, hello boeuf bourguignon ! J’avais une énorme cocotte  et ça a suffi. Je sais que certains étaient très légitimement inquiets du fait  que la cocotte ne puisse contenir ce coq de combat, ce coq game de haute lignée ! Mais je me suis dit après tout qui prend un coq prend un boeuf et c’est passé comme une lettre à la poste, la cocotte n’a pas souffert, soyez tranquillisés, c’est de la bonne fonte, de la belle ouvrage

Bon voilà quand même quelques liens de recettes d’où j’ai tiré mon inspiration pour ce coq au vin qui s’est transformé en boeuf bourguignon à la mode de  Netopolis

Coq au vin à l’antillaise de Tatie Maryse qu’elle accompagne d’un gratin de christophines ou d’un gratin de papayes vertes

Civet coq de Bernard Sidabarom (Réunion)

 

Canard au vin rouge à la haïtienne par JFL

Frango ao molho pardo de Dona Neide (sem vinho e sem sangue)

Frango ao molho pardo (sem sangue mas com vinho)

Galinha cabidela a portuguesa de Dona Laura na Tasca « Escondidinho das Beatas » (com sangue, sem vinho)

Publicités