La plus longue éclipse lunaire totale du siècle entre au revoir et adieu

dh7u-unx0aenp8y1627579187.jpeg

Ce soir 28 juillet 2018 la lune va subir sa plus longue éclipse, la plus longue éclipse totale de ce vingt-et-unième siècle. A 21H30 heure française l’astre passera du cuivré aux 99 nuances de rouge et orange pour parvenir à 22H20 à la lune de sang, la lune rousse.. Cela durera au total 103 minutes, nous dit-on. Exactement 1 heure 42 minutes et 57 secondes. Le soleil, la terre, Mars et la lune resteront alignés sur le même horizon puis chacun reprendra sa dérive. Puis la lune sortira de l’ombre de la terre à partir de 23H13 et à 1H28 elle redeviendra comme à son habitude blanche. Et moi je continuerai en rêvant ma drive d’astronomie. Je ne sais trop si je dois dire au revoir à l’éclipse ou adieu.

Je n’aime pas trop le mot adieu car il implique une vision divine. On pourrait dire aussi en Dieu. C’est un peu une vision latine puisqu’on a aussi adeus em portugais, adios en espagnol, addio en italien où Deus e Dios e Dio sont les synonymes parfaits de Dieu. Mais au moment d’une éclipse totale de lune tous les êtres ont un rapport intime avec leurs instincts archaïques, leur moi primal.

Ce n’est pas par hasard si dans le Nouveau Testament et le livre des Révélations l’apôtre Jean dans Apocalypse 6:12 évoque un soleil noir comme un sac de crin (black as sackcloth of hair) (negro como saco de cilicio) (negro como un saco e cilicio) (nero come il carbone) et une lune rouge comme sang. Tout cela apparaît après un tremblement de terre terrible quand le messager, un agneau ouvre le sixième sceau.

Et la suite n’est pas très réjouissante dans Apocalypse 6:13

Les étoiles du ciel tombent sur la terre comme lorsqu’un figuier secoué par un vent violent jette ses figues vertes

On parle dans les versions française et anglaise de noir comme un sac en toile de crin (de chèvre ou de chameau) alors que dans la version portugaise et espagnole on parle de cilice, (negro como um saco e cilicio)(negro como saco de cilicio) une sorte de vêtement de bure que l’on utilisait pour se mortifier.

Que dit la version latine de ce jour de colère?

12 et vidi cum aperuisset sigillum sextum et terraemotus factus est magnus et sol factus est niger tamquam saccus cilicinus et luna tota facta est sicut sanguis

13 et stellae caeli ceciderunt super terram sicut ficus mittit grossos suos cum vento magno movetur

Ne finassons pas: le soleil n’est pas d’actualité, ce soir il ne sera pas disent les astronomes noir comme un sac de cilice mais ne devrions pas nous méfier un tout petit peu de cette lune de sang ?

Moi j’irai avec un parapluie car je ne veux pas me prendre des figues vertes sur la tête et des rafales de sang. J’ai bien regardé la météo. Les orages ne sont pas impossibles ainsi que le tonnerre et la foudre. J’ai déjà pris un petit café au lait et au chocolat pour dernier viatique !

Adieu ou au revoir. Goodbye or farewell, até logo ou adeus !

En fait de lune en menstrues je n’ai même pas vu de lune. Il est 22H54. Mais j’ai vu des centurions romains sous l’Arc de Triomphe de Saintes et des feux de bengale sous les colonnes à chapiteau dorique.