Daddy Cool funkin’ for Rotterdam

J’ai une fille qui va avoir quarante ans dans un peu plus de six mois. Elle m’appelle Daddy Cool.

Autrefois on aurait dit qu’elle avait trente neuf ans et demi. Elle dit avoir 39 ans. Et mesurer un mètre cinquante neuf et demi.

Et aujourd’hui Daddy Cool arrive à Rotterdam avec sa princesse consort pour rendre hommage à sa princesse aînée. Cette princesse batave habite Rotterdam, après avoir vécu à Maisons-Alfort, Avilly-Saint- Léonard, Chantilly, Fosses, Utrecht, Bilthoven, Arnhem, Amsterdam, London car elle est néerlandaise. Je ne sais pas si dire qu’elle est néerlandaise suffit à lui rendre justice. Elle est française par son lieu de naissance et par la nationalité de son père, néerlandaise par la nationalité de sa mère, indonésienne par le lieu de naissance de sa mère et de sa grand-mère et de toute une flopée d’ancêtres , surinamienne par le lieu de naissance de son grand-père et de toute une flopée d’ancêtres , guadeloupéenne de par le lieu de naissance de son père et toute une flopée d’ancêtres , martiniquaise par le lieu de naissance de son arrière-grand-père et toute une flopée d’ ancêtres divers et variés.

J’imagine la difficulté de vivre avec tant d’héritages. Tant de richesses. Je ne crois pas que trop de richesses tue la richesse. Non je crois qu’une fois qu’on a recensé ces richesses il faut savoir en faire un usage parcimonieux. Il y a certes des concurrences de mémoires. Certaines peuvent être douloureuses. Toutes ont droit à la parole. Toutes coexistent. À nous de savoir en faire bon usage.

C’ est la première fois que je visite le cocon de ROTTERDAM. Charlois. Rotterdam c’est comme Manhattan, New York me dit-elle. D’après ce que j’ en sais, ce cocon il est spacieux, zen. Un chat dont je ne sais si c’est un persan, angora ou de gouttière peuple les lieux. En fait c’est une chatte British short hair qui répond au doux nom d’Orion. L’étoile. La chasseresse. Jager! Il y a un petit jardin semble-t-il. Nous resterons 3 jours. Erica est aux manettes pour l’organisation des réjouissances. Je naviguerai quant à moi entre les rôles de daddy cool et daddy hot.

Comme cadeau nous lui avons acheté deux livres en français un de Paulo Coelho intitulé Hippie. L’autre de Joël Dicker intitulé le Livre des Baltimore.

Elle adore le funk. Et principalement Tom Browne dans Funkin’ in Jamaica.

Elle danse, elle virevolte, elle est maîtresse en arabesques. Quand elle rit aux éclats elle resplendit de toute sa Baltimore attitude.

Et quand on lui demande: « where do you go from here? » elle répond inlassablement comme Nick Hakim:

I don’t know.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.