Douches tièdes, lavandes papillon et vélotrotters

Vélotrotter c’est un style de vie. On part à l’aventure sur son petit vélo, son deux-roues, cela peut être par exemple, tenez, au hasard,  pour monsieur un Trek Navigator 2 bleu

et pour madame un Koga Miyta Lady Runner rouge.

C’est du costaud, c’est du vintage, c’est du garanti à vie. Du made in USA (Waterloo, Wisconsin) et du made in Holland (Heerenveen, Friesland) pur sang. Ça c’est pour l’armature, l’ossature, le cheval si vous préférez. Ces chevaux d’acier et de fer, qui nous emmènent « loin de la de terre, rebondir dans les airs » pour paraphraser Mr Smet, « pour des galops de fou », ne sont pas seulement des parties ( cadre, fourche, dérailleur avant, derailleur arrière, freins, roues, pneus, cassette, pédalier, potence, cintre, selle). Ces chevaux inanimés ont « une âme qui s’attache à notre âme et la force d’aimer ». Ce ne sont pas de banals deux-roues, ce sont des canassons qui  comme toutes montures  se respectent et vivent à l’aune de la tendresse et de l’amour qu’on leur porte.  Le coeur de cette monture qu’on appelle bicyclette c’est le pneu. Et au royaume du pneu le pneu allemand est roi. SCHWALBE Marathon pour vous servir.

Compter 40€ au bas mot par pneu. C’est la Rolls du pneu. Le pneu increvable ! Prévoyez une chambre à air ou deux de rechange et le petit kit de reparation. Des clés allen. Des attaches rapides, une bonne pompe. Le vélotrotter qui se respecte ne vélotrotte jamais sans son casque à vélo Abus, son parka allemand Vaude, sa doudoune en duvet de canard, ses cinq sacoches Vaude bourrées de semoule, riz, pâtes, de savon noir du Maroc, sa tente, sa boîte à pharmacie. Chacun a ses recettes, chacun à ses marques. Les plus sophistiqués ne jurent que par Rabus et Scrubba. Rabus c’est l’acronyme pour réchaud à bois ultra simple. (deux boîtes de conserves de taille différente que vous emmanchez l’une dans l’autre après les avoir percés de trous de manière judicieuse (très pratique quand on n’a plus de gaz à disposition et qu’on bivouaque en pleine nature) , tandis que  Scrubba c’est une machine à laver manuelle sous forme de poche étanche qui ne pèse guère plus de 200g.

logo1870394484.png

Comment reconnaît-on un vélotrotter ? A sa trousse à outils, pardi. Un bon velotrotter doit être à même de réparer un boyau crevé. Un frein. Sans être un technicien de haute volée il faut être en capacité de jouer au forgeron et, sans pour autant manier le marteau et l’ enclume, être à capable de pouvoir soigner le corps, l’âme et le fer, l’aluminium ou l’acier  de  son fier alezan.

 

J’ai rencontré en cette pénultième journée d’août  de l’an de grâce 2018, après deux ans de vie à Saintes, un couple de vélotrotters extraordinaires. Ils se disent deux vieux vélotrotters. Même si monsieur Jean dit accuser  65 ans, cet ancien éducateur spécialisé  a une ligne à faire pâlir d’envie un coq de haute-cour, ne parlons même pas de ceux de basse-cour. Monsieur Jean a au fond de ses yeux l’étincelle du mécanicien capable d’ausculter une bicyclette sans stéthoscope. Madame Françoise est la reine quant à elle de la direction c’est elle, ex assistante sociale  qui  hume l’air, indique le lieu du bivouac, et pilote Rome2rio et ses milliers d’itinéraires multi-modaux. Ils voyagent en couple chacun avec ses cinq sacoches : monsieur porte la tente, les duvets, le matelas gonflable, madame la mangeaille, la cochonnaille. Nobles cavalier et chevalière des grands espaces. Chacune de leurs sacoches, on le subodore, recèle d’infimes trésors. Du saucisson, du pâté, on se régale par avance. Ils sont bénévoles associatifs, protestants pratiquants, chanteurs, l’une est alto et l’autre maître de choeur (c’est lui qui donne le la). il aurait donc l’oreille parfaite ? Nos deux sexagénaires élèvent poules et moutons et font partie du réseau mondial des Warmshowers qui héberge à travers le monde les passionnés de vélo comme eux qui ont maintes fois arpenté les chemins de Suisse, de France et de Navarre. Sans doute m’inscrirai-je un jour dans cette galaxie toute fraternelle des Warmshowers moi aussi, mais il faudra auparavant que je me trouve une résidence stable, quelque part dans ce vaste monde, et ceci est une autre histoire. Sauf à vouloir héberger outdoors dans le vent….

Imaginez vous que nos deux tourtereaux ont accompli en deux mois le périple suivant. Saintes-Royan – bac jusqu’au Verdon – puis par la voie de Soulac –   Sanguinet – Mimizan – Bayonne- Hendaye  – Saint-Jean-Pied-de-Port- Ronceveaux- Eslava (près de Pampelona)- Segóvia – Coria (SP)- Monfortiño (PT)- Castelo Branco (PT), Montijo (à côté de Lisbonne) où ils ont connu des Warm Showers – Sagres – Lagos – Portimão  – Faro. De là un bus pour Séville en Espagne. Puis de Seville la remontée jusqu’à  Santiago de Compostela en passant par Merida, Caceres, Salamanca, Zamora, A Gudiña. Malheureusement un décès en France a dû leur faire interrompre leur voyage à 300 km de Compostelle.

affiche949127816.jpg

Ils n’ont pas partagé leur périple au Festival du Roc Castel dans le Larzac qui chaque année en juillet fait l’éloge du voyage lent. Ils n’ont pas non plus un site web comme Un tour à vélo qui raconte par le menu leurs lentes aventures et mésaventures

Je l’ai déjà dit par ailleurs j’admire ceux qui dépassent leurs limites. Ici nous sommes dans le monde du slow travel, le Voyage Lent. A pied, à cheval, à vélo, c’est ça le voyage lent. On prend son temps. on part le matin, on ne sait pas où on va arriver, on musarde, on flâne, on cueille les lavandes papillon. De temps en temps on se revigore et on socialise chez un warmshowers.  Slow baby slow ! On passe chez un ami, on s’arrête ans un champ, on fait son petit camping sauvage, on se baigne dans un ruisseau, on se douche avec un litre d’eau, on chante sous la pluie, on lit sur sa liseuse L’enfant qui mesurait le monde de Metin Arditi ! Lent voyage que celui de la lecture à vélo ! On oublie le guidon, on tourne le dos à la route, on se vautre sur sa selle comme sur un hamac et on se laisse pousser les ailes de l’imagination, pendant que le pédalier tourne en roue libre dans le vide de l’asphalte ! Ce n’est pas une mince affaire que d’avoir une confiance aveugle en son vélo. C’est une foi qui est du domaine presque du spirituel.

Oh moi qui ne suis pas bien courageux je ferai bien l’un des deux  chemins suivants en vélo à assistance électrique

 

1. à partir de Bayonne. Je ne prendrais pas la direction de Saint-Jean-Pied-de-Port mais celle du littoral espagnol. Le Camino del Norte qui traverse

01. Bayonne-

02. Saint-Jean-de-Luz-

03. Irun-

04. San-Sebastian-

05. Zarutz-

06. Deba-

07. Markina-

08. Gernika-

09. Lezama

10. Bilbao-

11. Portugalete-

12. Castro Urdiales –

13. Liendo-Hazas –

14. Santoña, –

15. Güemes –

16. Santander  –

17. Mogro –

18. Santillana del Mar –

19.. Comillas –

20.. Serdio –

21. Llanes –

22.  Nueva –

23. Ribadesella –

24. La Isla –

25. Villaviciosa –

26. Gijon –

27. Aviles –

28. Muros de Nalon –

29. Soto de Luina –

30. Cadavedo –

31. Almuna (Luarca) –

32. La Caridad –

33. Ribadeo –

34 Lourenza –

35 Abadin –

36. Vilalba –

37. Baamonde –

38. Sobrado –

39. Arca o Pino –

40. Santiago de Compostela

2. à partir de Tavira jusqu’à Santiago de Compostela (Caminho do este de Portugal)

YE4.07.Portug_sch

01: Tavira – Castro Marim (25,5 km) .

02: Castro Marim – Guerreiros do Rio (25,6 km) .

03: Guerreiros do Rio – Alcoutim (10,4 km) .

04 : Alcoutim – Mértola (36,9 km) yellow arrows.

05: Mértola – Mina de São Domingos (17,6 km) y- N265.

06: Mina de São Domingos – Serpa (36,3 km)

07: Serpa – Moura (31,9 km) N265/N386.

08: Moura – Mourão (34,8 km) N386/M517.

09: Mourão – Monsaraz (15 km) N256/M514.

10: Monsaraz – Alandroal (33,4 km) M514/N255.

11: Alandroal – Estremoz (26,4 km) N255/EM508-3.

12: Estremoz – Sousel – Fronteira (29,3 km) N245.

13: Fronteira – Crato (28,4 km) N245.

14 : Crato – Nisa (27,3 km) N245/N18.

15: Nisa – Vila Velha de Rodão (19,4 km) N18.

16: Vila Velha de Rodão – Castelo Branco (31 km) N18.

17: Castelo Branco – Lardosa (20,6 km) N233.

18: Lardosa – Fundão (26,1 km) N18-7/N18.

19: Fundão – Belmonte (33,7 km) N343/N345.

20: Belmonte – Guarda (24,1 km) N18.

21: Guarda – Pinhel (35,6 km) N221.

22: Pinhel – Castelo Rodrigo (22 km) N221.

23: Castelo Rodrigo – Vila Nova de Foz Côa (32,9 km) N332/N222.

24: Vila Nova de Foz Côa – Vila Flor (37,6 km) N215.

25: Vila Flor – Mirandela (25,3 km) N213.

26: Mirandela – Valpaços (22,6 km) N213.

27: Valpaços – Chaves (27 km) N213.

28: Chaves (P) – Verín (E) (25 km) (or  24,7 km) EM506 or EM506/41011.

29: Verín – Vilar de Barrio (38,1 km) 41021/4113.

30: Vilar de Barrio – Ourense (39,2 km) (or 39,5 km) 40110/40102 or 40102.

31: Ourense – Cea (23,1 km) N525.

32: Cea – Estación de Lalin (28,6 km (or 33,5 km) N525 or N525-.

33: Estación de Lalin – Puente Ulla (31,9 km (or 35,4 km N525 or N525-.

34: Puente Ulla – Santiago de Compostela (19,8 km) (or N525) (or 20,3 km N525)-.

 

  Distance Approximative: 952,5 km

                                         

Publicités