ATHÈNES J-4

Et me revoilà tel Ulysse partant d’Ithaque pour une nouvelle odyssée . Sauf que moi je serai accompagné de ma chère et tendre Penélope. 15 jours non pas de mer Égée mais 15 jours d’Hellas. La première fois que j’ai entendu parler d’Hellas. C’était en sixième. J’étais élève au lycée d’état de Poissy et j’habitais Vernouillet en ce qui s’appelait autrefois la Seine-et- Oise et qui s’appelle depuis Yvelines. Et j’avais un copain de classe Jean-Pierre Labrousse, qui lui habitait Verneuil-sur-Seine, tout à côté et chez qui je ne sais pour quelle raison je mangeais tous les jeudi midi. Il était fils unique, moi j’ étais l’aîné de 7 enfants. Son père, crois-je me souvenir, était medecin. Peut être l’ai-je fantasmé, je n’en sais trop rien. Ce que je sais c’est que nous avons déménagé dans la Seine et abandonné l’Oise. Mais j’ai su que lui avait déménagé pour la Grèce. Il s’appelait Jean Pierre Labrousse. NI SON PÈRE NI SA MÈRE N’ÉTAIENT GRECS QUE JE SACHE. Et jusqu’à aujourd’hui je pense à lui et aux fabuleux déjeuners que nous avions ensemble, arrosés de la lecture de Pilote, Spirou et consorts.

Puis mes études firent de moi un latiniste, et les hellenistes que je rencontrais au lycée Lakanal me semblaient si pesants et creux que j’en oubliais la Grèce, ses Iliades et ses Odyssees dont j’étais nourri malgré moi par mes lectures et que je remis sine die une visite à la patrie d’Homere que je fixai arbitrairement pour les calendes grecques.

Plus tard sur mes 20 ans alors que j’étais à Rome en Italie sur la Piazza d’Espania entre beatnik et hippie, je pris la direction de Napoli ou Capri et je voulais avec deux fils de prince libanais avec qui je m’étais lié d’amitié traverser la mer à partir de Bari et accoster en Grèce. J’aurais aimé voir Syracuse chantée si bien par Henri Salvador mais le voyage fut interrompu par les carabinieri qui m’ayant demandé obligeamment de rentrer en France au lieu de vagabonder en Italie furent surpris de me retrouver en terre italienne deux semaines plus tard et pour me punir m’infligerent deux ou trois mois de correctionnelle. Ce fut l’occasion pour moi d’apprendre un peu l’italien et surtout d’apprendre à jouer la copa, un jeu de cartes un peu bizarre. Exit l’épopée grecque avec tous ces oiseaux tous ces bateaux, tous ces soleils que je ne verrais jamais.

J’eus l’occasion de revenir après ce fait divers déplorable à de nombreuses reprises en Italie à Veneza, à Ventimiglia, à Roma, à Viareggio, à Carrare, à Firenze, à Pisa et pour finir à Milano. Mais je ne sais pourquoi la Grèce me faisait trop penser à la Guadeloupe. Les mêmes initiales. G et E. Des îles paradisiaques. Elles étaient liées en mon esprit comme deux terres jumelles de mes territoires intérieurs. Le poète saint-lucien Derek Walcott à su je crois saisir ces racines souterraines, ces rhizomes marins qui nourrissent aussi bien les Caraïbes que la Grèce. C’est donc tout naturellement sous le signe de Walcott que ces 15 jours en Grèce seront vécus suivis d’une petite année minimum en Guadeloupe.

Je pars le 29 septembre de CDG et je retourne le 12 octobre. Il a fallu trancher dans le vif bien évidemment et faire correspondre mes rêves grecs avec ceux de ma Penelope. Finalement le trajet qui a été décidé dès février dernier est Paris CDG-Athènes-Delphes-Amphissa-Lamia-Trikala-Kastraki-Kalambaka-Thessalonique-Sofia-Kavala-Thessalonique-Athenes-Paris CDG

LE VOL INTERNATIONAL EST Aegean à l’aller comme au retour entre Paris et Athènes. Nous voyagerons via Olympia entre Thessalonique et Athènes. Le reste se fera en car.

A Athènes nous resterons 3 nuits (Chameleon Youth Hostel, Nileos 25, metro Thissio

A Delphes nous passerons deux nuits à l’hôtel Orfeas, Ifigenias et Syccrou 35

A Kastraki le Spanias Hôtel nous abritera deux nuits

À Sofia en Bulgarie nous serons deux nuits à l’hôtel Dream, 74 Blvd Alexander Malinov

Puis ce sera au tour de l’Esperia Hôtel à Kavala où nous ne resterons qu’une nuit avant de terminer en beauté à Thessalonique où nous resterons trois nuits.

Notre budget avion pour deux personnes : 284,48€

Notre budget hôtel pour deux : 519,50€. 13 nuits d’hôtel dans 6 hotels au total avec salle de bains privative. Seuls 5 petits déjeuners par personne sont inclus dans le prix.

Je n’ai pas fait spécialement un budget transport par car. Nous verrons ça au jour le jour. Il y a aussi la possibilité de prendre le train. Mais au moins jusqu’à Thessalonique on voyagera en car. Nous avons pensé louer une voiture et être indépendants. On verra bien.

Pour l’alimentation, je ne crois pas que je me contenterais de sandwich grecs, de yogurt grec, de feta, comme navires amiraux de mon appétit gastronomique. Me voilà désormais presque au pied de l’Acropole, l’Olympe, que Zeus et Dyonisios me pardonnent: je ne sais dire qu’une phrase en grec :

Ena whisky, parakalo!

JE NE MOURRAI PAS DE Soif ! C’est déjà ça ! Mais peut être de faim. Je ne sais rien de la cuisine grecque. Je la sens proche de la cuisine turque. Et comme les Turcs mangent des gombos, je ne serais pas étonné que les Bulgares ou les Grecs en mangent aussi.