Prix des Amériques Insulaires

J’aimais bien l’intitulé de ce prix défunt qui n’existe plus et qui est devenu depuis 2010 festival. Un de plus me direz vous. Amériques insulaires voilà un mot qui me plaisait bien. Je lui préférais et je préfère encore  le terme Méditerranée Américaine car les îles ne sont rien sans les terres fermes qui les bordent au delà de la mer. Mais voilà ce n’est pas moi qui décide, je ne fais pas partie de l’association qui porte ce nom ! Le premier concept était clair: il devait récompenser tout écrivain originaire d’une île du continent américain, qu’il soit caribéen, sud américain ou nord américain. Cette année c’est la onzième édition. De prix biennal l’événement est devenu festival annuel. L’association Prix des Amériques Insulaires organise donc le Festival Ecritures des Amériques du 10 au 18 novembre en Guadeloupe. Cette association créée en 2000 par  Maryse CONDE et Amédée HUYGHUES DESPOINTES a pour objet de divulguer la littérature et a été à l’origine du prix jusqu’en 2008. . Cette année Patrick Poivre d’Arvor en est l’invité spécial. Les écrivains invités pour le festival Ecritures des Amériques sont Pierre DucrozetViktor LazloAdriana LisboaWilfried N’ SondéKarla SuárezSylvain TessonLyonel Trouillot et Robert Whitaker. Il s’agit de renforcer les liens entre les écrivains de la Caraïbe et ceux d’ailleurs aux identités proches par des rencontres littéraires, séances de dédicaces, conférences, lectures publiques, interventions en milieu scolaire,  On ne peut que féliciter cette initiative. Mais pour ne pas changer je n’ai lu aucun livre d’aucuns de ces auteurs ! Ouille ouille ouille ! Aïe aïe aïe ! Woye oy oy ! Mais je suis damné , un malappris ! Comment ?! Je n’ai pas lu ces illustres personnages insulaires américains et proches ?! Je l’avoue sans honte ni bue ni ravalée : non !

Sur le site il est écrit ceci :

« De la création du Prix des Amériques insulaires, à la naissance du Festival Ecritures des Amériques, le public a accueilli plus d’une quarantaine d’écrivains venus des territoires imaginaires et géographiques bordés par l’Atlantique et apprécié aussi des littératures éloignées des frontières fondatrices de la Caraïbe. »

eh bien sachez-le parmi la brochette d’auteurs, « issus des territoires imaginaires et géographiques bordés par l’Atlantique » comme de l’en dehors « des frontières fondatrices de la Caraïbe », invités ces dernières années il y a du beau monde puisqu’on compte :

Alfred ALEXANDRE – Marie-Cécile AGNANT – Natacha APPANAH-MOURIQUAND – Bonel AUGUSTE – Neil BISSOONDATH – Nicole BROSSARD – Duccha CHARITABLE – Jean-Marie Gustave Le CLEZIO -Pierre CLITANDRE – Maryse CONDE – Raphael CONFIANT – Paule CONSTANT – Martine Le COZ – Louis-Philippe DALEMBERT – Edwige DANTICAT – Kerline DEVISE – Rosario FERRE – Pedro Juan GUTIERREZ – Simonne HENRY-VALMORE – Max JEANNE – Fabienne KANOR – Yasmina KHADRA – Jamaica KINCAID -Yanick LAHENS – Dany LAFERRIERE – Jean-René LEMOINE – Alain MABANCKOU – Céline MALRAUX – Eduardo MANET – Kettly MARS – Léonora MIANO – Jean-Euphèle MILCE – Mayra MONTERO – Scholastique MUKASONGA – Elizabeth NUNEZ – Mackenzie ORCEL – Leonardo PADURA – Ernest PEPIN – Pedro PEREZ SARDUY – Daniel PICOULY – Claude PIERRE – Gisèle PINEAU – Caryl PHILIPPS – Emmelie PROPHETE – Max RIPPON – Léone ROSS – Alberto RUY SANCHEZ LACY – Rodney SAINT ELOI – Simone SCHWARZ-BART – Shan SA – Zadie SMITH – Karla SUAREZ – Sylvain TESSON – Evelyne TROUILLOT – Lyonel TROUILLOT – Gary VICTOR, Marvin VICTOR – Zoé VALDES.

Bon il va falloir que je mette des gourdes de côté pour rattraper mon retard en lecture ! Une autre possibilité devenir rat de bibliothèque !

Publicités